Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 19:05
 
Voir les invitations en ligne
 
 
 
  Un an après ProVEnce, un nouveau colloque à ne pas rater !  
   
         
 

Des véhicules connectés à l'Internet des véhicules

 

Jeudi 11 décembre 2014 à 18h30

Ecole Centrale Marseille - Grand Amphi

38 rue Joliot Curie
Technopôle de Château Gombert
13013 Marseille

 
Icône de l'événement
 
 
     
 
 
   

Le programme de la soirée

A partir de 18h30 : Accueil des participants

18h50 : Accueil
Frédéric FOTIADU (ECM 87), Directeur de l'Ecole Centrale Marseille

19h : Début des interventions

  • Vision de la Communauté Urbaine de Marseille dans la perspective d’une grande métropole à compétences élargies en matière de transports.
Introduction par Robert ASSANTE - Adjoint au Maire de Marseille - Délégué au Développement Durable - Vice-Président de MPM- Conseiller Général.
  • Vers des automobiles connectées et automatisées
par Jean-Marc BLOSSEVILLE - Directeur délégué du centre IFSTTAR Versailles.
  • Véhicules connectés – évolution des applications de sécurité routière vers la conduite autonome et convergence des technologies de communication.
par Jérôme HÄRRI - EURECOM, Maître de Conférence HDR au département Communication Mobiles et directeur des recherches dans le domaine des réseaux véhiculaires sans fil et de la mobilité intelligente.
  • La voiture connectée vue par Orange
par Patrick GUILLOUX – Orange, Responsable de l’accélération de l’innovation à la Direction Divertissement et Nouveaux Usages / marketing Orange France.
  • Architecture et technologies pour le véhicule connecté
par Pascal CHIRON - PSA Peugeot Citroën, Responsable de la prospective technologique pour les véhicules connectés et système EE à la Direction Recherche, Innovation & Technologies Avancées.
  • L'Internet des Véhicules, c'est maintenant
par Philippe CHASSANY - OOCAR, Président fondateur
  • Questions / Réponses - Conclusion.
21h30 : Buffet - Pour vous permettre de prolonger les débats avec les intervenants qui comptent parmi les plus grands spécialistes en matière de transports intelligents, véhicules connectés et autonomes.

En cliquant sur les noms des intervenants, vous accèderez à leurs références ainsi qu’au résumé de leur intervention.

N'oubliez pas d'imprimer l'accusé de réception, à l'issue de votre inscription en ligne, car ce document sera obligatoire pour entrer.







 
   
  Icône tarif  
20 € pour les Centraliens / Supélec non adhérents et extérieurs

15 € pour les Centraliens / Supélec adhérents

10 € pour les élèves non adhérents

5 € pour les élèves 2A et  3A adhérents

Gratuit pour les élèves 1A adhérents
 
 
 
  Icône agenda  
Participer

Pensez à enregister chaque participant PUIS à valider l'inscription globale !
 
 
 
  Icône contact   Contact  
 
  Icône lieu   Plan d'accès
Plan de l'école
 
 
   
 
  logo MPM
 
  logo IFFSTAR
 
  Logo Orange    
  logo PSA Peugeot Citroën
LOGO POLE SCS
 
  logo Oocar

 
 
 
 
 
 

Logo Facebook - Intergroupe des Centraliens en Provence Groupe Facebook de l'Intergroupe des Centraliens en Provence. Rejoignez-nous vite !

« L'Intergroupe des Centraliens en Provence » réunit l'ensemble des diplômé(e)s des Ecoles Centrales de Lille, Lyon, Marseille, Nantes et Paris présent(e)s en Provence. Des déjeuners/dîners - débats sont organisés chaque mois, des conférences plus prestigieuses en soirée environ une fois par trimestre ainsi que des sorties week-end, le tout dans un cadre convivial permettant les échanges et ainsi le développement de son propre réseau.

 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by @DuflosAlexis
commenter cet article
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 12:27

1 mois …

dans 1 mois,

le monde des objets connectés 

a rendez-vous avec les véhicules 

à

Marseille

 

pour la conférence

 

Des véhicules connectés

à l'internet des véhicules 

 

 #VCIVICP

 

organisée par l'Intergroupe 

des Centraliens en Provence

 

le 11 décembre 2014

18h30 - 22h30

à l'Ecole Centrale de Marseille

 

 

 5 intervenants #véhiculeconnecté

1 moment networking / buffet

------

conférence payante

ouverte au public

------

Inscription obligatoire

ICI

(en 3 clics)

------

 

 

 

Dans un mois : le colloque « des véhicules connectés à l’internet des véhicules », organisé par l'Intergroupe des Centraliens en Provence #VCIVICP #véhiculeconnecté
Dans un mois : le colloque « des véhicules connectés à l’internet des véhicules », organisé par l'Intergroupe des Centraliens en Provence #VCIVICP #véhiculeconnecté

Partager cet article

Repost 0
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 20:45

Un an après la Conférence ProVEnce sur les véhicules électriques et à hydrogène #VE_0512_MRS ...

Voici :

Colloque « Des véhicules connectés à l’Internet des véhicules »

#VCICP

Les challenges à relever pour les Constructeurs, Equipementiers, Opérateurs des Télécommunications, Acteurs du Numérique, de l’Energie, des Infrastructures, et des Collectivités Territoriales pour la mobilité du futur au moyen de véhicules connectés.


Avec la contribution des représentants d’organisations expertes du domaine :

Jeudi 11 décembre 2014 à partir de 18h30

Ecole Centrale Marseille - Grand Amphi

Technopôle de Château Gombert

38 rue Joliot Curie 13013 Marseille

Programme :

A partir de 18h30 : Enregistrement des participants.

18h50 : Accueil - Frédéric FOTIADU (ECM 87), Directeur de l'Ecole Centrale Marseille.

19h00 : Début des interventions :

  • Vision de la Communauté Urbaine de Marseille dans la perspective d’une grande métropole à compétences élargies en matière de transports.
    Introduction par Robert ASSANTE - Adjoint au Maire de Marseille - Délégué au Développement Durable - Vice-président de MPM - Conseiller Général.
  • Vers des automobiles connectées et automatisées.
    Jean-Marc BLOSSEVILLE* - Directeur délégué du centre IFSTTAR Versailles.
  • Véhicules connectés – évolution des applications de sécurité routière vers la conduite autonome et convergence des technologies de communication.
    Jérôme HÄRRI* - EURECOM, Maître de conférence HDR au département Communication Mobiles et directeur des recherches dans le domaine des réseaux véhiculaires sans fil et de la mobilité intelligente. Intervenant pour le Pôle SCS.
  • La voiture connectée vue par Orange.
    Patrick GUILLOUX* – Orange, Responsable de l’accélération de l’innovation à la Direction Divertissement et Nouveaux Usages / marketing Orange France.
  • Architectures et technologies pour le véhicule connecté.
    Pascal CHIRON* - PSA Peugeot Citroën, Responsable de la prospective technologique pour les véhicules connectés et système EE à la Direction Recherche, Innovation & Technologies Avancées.
  • L'Internet des Véhicules, c'est maintenant.
    Philippe CHASSANY* - OOCAR, Président fondateur.
  • Questions / Réponses - Conclusion.

21h30 : Buffet – Pour vous permettre de prolonger les débats directement avec les intervenants qui comptent parmi les plus grands spécialistes en matière de transports intelligents, véhicules connectés et autonomes.


* En cliquant sur les noms des intervenants, vous accèderez à leur biographie ainsi qu’au résumé de leur intervention.

N'oubliez pas d'imprimer l'accusé de réception, à l'issue de votre inscription en ligne, car ce document sera obligatoire pour entrer.

Inscriptions sur :

http://evenements.centraliens-marseille.fr/




Partager cet article

Repost 0
Published by @DuflosAlexis
commenter cet article
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 23:15

A partir d'un système start&go, toute voiture peut être considérée comme hybride. Y compris une Yaris ou une 508, incapables de monter la pente du parking à l'aide de leur moteur électrique.

 

Alors revenons aux fondamentaux : quels sont les besoins ? Nos besoins ?

 

Le vrai besoin du consommateur, c'est de parcourir chaque jour son trajet domicile - (école) - travail - (école) - domicile - (courses) - (sorties) en 100% électrique en se rechargeant chaque soir, aux heures creuses, sur le réseau ErDF.

Après, le consommateur que nous sommes souhaite garder l'assurance de l'autonomie pour le week-end et les vacances. A minima pour une des voitures du foyer s'il en a plusieurs (l'autre ou les autres pouvant, elles, être 100% électriques ou BEV - Battery Electric Vehicle).

Le coût et le poids des batteries étant encore, en 2014, des facteurs limitants, il convient de vendre un produit au plus prêt du besoin client.

 

La dernière Enquête nationale transports et déplacements (ENTD) 2008, disponible gratuitement sur le net, permet de ressortir sur un panel de 20,2 millions d'actifs ayant une activité hors de leur domicile, leur besoin en autonomie A/R pour le domicile/travail :

Distance A/R domicile travail pour 20 millions d'actifs en France (source ENTD 2008)

Distance A/R domicile travail pour 20 millions d'actifs en France (source ENTD 2008)

On peut considérer grossièrement que la marche à pied est a priori le mode de déplacement optimal pour une distance A/R inférieure à 4 km (12,2% des actifs de l'étude, en France).

Il faut 1/4 d’heure pour faire 1 km à pied et, en ville, 1/4 des trajets voiture font moins d’1 km
30 minutes de marche rapide par jour améliorent votre santé.

 

 (source ADEME)

 

De même, le vélo (avec ou sans assistance électrique) paraît parfaitement adapté aux trajets A/R inférieurs à 10 km (en cumulé, 28,1% des actifs de l'étude, en France)..

Il faut 1/4 d’heure pour faire 3 km à vélo et un trajet en voiture sur deux fait moins de 3 km.

10 km de vélo tous les jours évitent le rejet, par l’usage d’une voiture, de 700 kg de CO2par an.
place de stationnement voiture, c’est 10 places de stationnement vélo.

Jusqu'à 5 km, le vélo est plus rapide que la voiture : un cycliste roule en moyenne à 15 km/h en ville contre 14 km/h pour une voiture !

 (source ADEME)

 

Considérons donc le secteur suivant du camembert : 23,9% des 20 millions d'actifs a besoin de 20 km d'autonomie électrique pour son A/R au travail, etc ...

 

Définissons ainsi quatre segments :

A_   20 km d'autonomie en 100% électrique ;

B_   40 km ;

C_   80 km ;

D_ 160 km.

Une solution technique doit être proposée à chacun de ces segments marketing.

 

En me basant sur ce que j'ai testé, une Renault Zoé de 1470 kg pour 65 kW (85 ch) et une batterie de 22 kWh parcourt 120 vrais km (y compris autoroute) quelles que soient les conditions. Simplifions les paramètres : à poids et puissance équivalents, il faudra donc (arrondis) :

(A) :   4 kWh pour une autonomie de 20 km ;

(B) :   8 kWh pour 40 km ;

(C) : 16 kWh ;

(D) : 32 kWh.

 

Pour illustrer, le bon élève est l'Opel Ampera, dont le constructeur annonce 60 km d'autonomie pour les 10,5 kWh utiles de sa batterie.

L'hybride rechargeable le plus vendu en France est le Mitsubishi PHEV (pourquoi les versions Citroën et Peugeot n’existent pas ?) avec 119 kW et 12 kWh pour une autonomie annoncée à 55 km en tout électrique.

La Prius hybride rechargeable : 4,4 kWh pour une autonomie de 25 km ; la Toyota Auris ne fait que 4 km en 100% électrique (préférez votre vélo) !

 

Un rapide benchmark sur les dix meilleures ventes de voitures en Europe nous montre les tendances et les choix des constructeurs :

 

  • La Golf, N°1 des ventes en Europe est disponible en version électrique pure (BEV) de 85 kW et 24 kWh et en version hybride GTE avec le 1.4 TSI associé à un moteur de 75 kW et une batterie de 8,7 kWh.

 

  • La Zoé est construite sur le même châssis que la CLIO, N°4 des ventes en Europe, mais pas de CLIO hybride au catalogue.

 

  • La Ford Focus (N°5 des ventes en Europe) existe en pure électrique : 107 kW et 23 kWh.

 

  • La 208 (N°8) existe en version proto HYbrid FE de … 30 kW et 0,56 kWh ! On ne parle plus de la même chose, c’est clair. Pas question de la brancher à la maison.

 

  • Quant à la FIAT 500, sa version électrique très appréciée n’est aujourd’hui disponible qu’en Californie ! Pourtant une voiture de ville de 83 kW avec une batterie de 24 kWh ! En France, nous avons la version diesel. logique pour la ville !

 

  • Une Polo hybride, un Qashqai hybride sont aussi annoncés pour 2015. Espérons qu’ils seront bien rechargeables sur prise et qu’ils nous permettront de vraiment rouler toute la journée à l’électrique !

 

On voit que presque tout reste à faire pour proposer un véhicule à zéro émission sur ses premiers 20, 40, 80 ou 160 km. Le véritable enjeu plutôt que de parier sur 2 litres (de diesel) aux 100 km.

 

Finissons en beauté sur le proto Eolab de Renault : 40 kW et 6,7 kWh pour 60 km en électrique pur :

le futur passe par l'électrique

le futur passe par l'électrique

Partager cet article

Repost 0
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 20:33

From a start-and-go system, any car can be considered as a hybrid. Including a Toyota Yaris or a Peugeot 508, unable to climb the slope of the parking lot with their electric motor.

So back to basics: what are the needs? Our needs?

The real consumer need is to browse their daily commuting - (School) - work - (School) - home - (shopping) - (activities) 100% electric recharging every evening on off-peak hours, on the power grid.

Then the consumer wants to keep enough range for weekends and holidays for at least one of his cars if he has several (the other can be 100% electric or BEV - Battery Electric Vehicle).

The cost and weight of batteries are still, in 2014, limiting factors, therefore the manufacturers should sell a product corresponding sharply at the customer needs.

The latest National Survey of transport and travel (ENTD) 2008 (in France), available free on the net, allows to know on a panel of 20,2 million active persons their need in autonomy for their route between their place of residence and their work round trip:

Hybrid vehicles - necessary transition towards the Battery Electric Vehicle ?

We can consider that walking is a priori the optimal mode of travel for a distance back and forth no longer than 4 km (12.2% of the assets of the study, in France).

It takes  15 minutes to walk 1 km  and  in town, quarter of car journeys are less than 1 km . 30 minutes  of brisk walking per day improve your health.

 (Source ADEME)

 

Similarly, cycling (with or without electrical assistance) seems perfectly suited to journeys back and forth no longer than 10 km (in the aggregate, 28.1 % of the assets of the study, in France). .

It takes  15 minutes  for a  3 km  bike  journey and  every other car ride is less than 3 km.

10 km bike  everyday  avoid rejection by the use of a car of 700 kg of CO 2 each year1 car parking space is 10  bicycle parking spaces.

Up to 5 km,  the bike is faster than the car: a cyclist is on average 15 Kph in the city against 14 Kph for a car!

 (Source ADEME)

 

So consider the next sector of the pie: 23.9% of the 20 million active needs 20 km electric range for its back and forth journey to work, etc ...

 

And define four segments:

A_ 20 km of range 100% electric;

B_ 40 km;

C_ 80 km;

D_ 160 km.

A technical and commercial solution must be marketed to each of these segments.

 

Based on my own experience driving a Renault Zoe 1470 kg 65 kW (85 hp), a battery of 22 kWh travels 120 true kilometers (including highway) regardless of the conditions. Let's simplify the parameters: for a similar weight and power, it will be needed:

(A): 4 kWh for a range of 20 km;

(B): 8 kWh to 40 km;

(C): 16 kWh;

(D): 32 kWh.

 

To illustrate, the valedictorian is the Opel Ampera, for which the manufacturer claims 60 km of range for the 10.5 kWh of useful battery capacity.

The plug-in hybrid the most sold in France, the Mitsubishi PHEV has 119 kW and 12 kWh for an announced 55 km in all-electric.

The Prius plug-in hybrid: 4.4 kWh for a range of 25 km when the Toyota Auris' range is only 4 km by 100% electric (like your bike)!

 

A quick benchmark on the top ten car sales in Europe shows us trends and choices of some manufacturers:

 

  • Golf, No. 1 in sales in Europe is available in pure electric version (BEV) 85 kW, 24 kWh and GTE hybrid version with 1.4 TSI associated with a 75 kW motor and a battery of 8.7 kWh.
  •  
  • Zoe is built on the same chassis as the CLIO, No. 4 in sales in Europe, but no CLIO hybrid is on the catalog.
  •  
  • The Ford Focus (No. 5 sales in Europe) are available in pure electric version: 107 kW, 23 kWh.
  •  
  • So is the FIAT 500, its popular electric version is currently available only in California! Yet a city car with 83 kW and a battery of 24 kWh! In France, we have the diesel version. sense for the city!
  •  
  • a VW Polo Hybrid or a hybrid Nissan Qashqai are also announced for 2015. I hope they will be plug-in and will allow us to really ride all day in electric!

 

We see that almost nothing has been done to provide a zero-emission vehicle on its top 20, 40, 80 or 160 km. 

 

Let's finish with a flourish on the prototype Eolab Renault: 40 kW 6.7 kWh for 60 km in pure electric:

 

The world goes electric

Partager cet article

Repost 0
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 10:04
5 years since BLOGaL exists, and you could read in our columns a round the world trip in an electric vehicle, share our thoughts on the best solutions for EVs,  like charging at home or outside. We even got to meet on Dec. 5, 2013 at the Pro-EV Conference that we organized in Marseilles with Centraliens.
5 years already and yet this is the first trial of a VE in our columns ! So we chose the Renault Zoe, both 100% electric (BEV) and 100% made in France.

 

Thank you to Renault Michelet for lending us the car. Joint program: daily city use and fetching children Tuesday at the school, take them Friday morning. And in between, Round trip Marseille Nice to attend the 3rd EV Charge Point Symposium. To go to this event rinding an EV was a way to realize the practice of the state of affairs of the charging infrastructure on my journey.
Before getting into the car, remember the news Zoe: one month in January 2014 with 102 sales difficult France only (against 121 for the Nissan LEAF), but good prospects with the famous occasional recharging cable now offered with Zoe from March and compatible with a normal socket or Green-up jack. 
 
 

First contact

The car is beautiful! This is of course completely subjective, but that's my opinion ... and I share it! Forget the golf cart with the wrong PVC trim: Zoe is a real car. Quick grip: the door is heavy, good slap. We are in the area of ​​perceived quality. The field of Germans. Zoe was all good.
Renault ZOE: 400 km test drive of the truth by BLOGaL

The driving position is quite high, the view is good. The interior is very clean: Nice quality of the plastics used. On your right hand is the famous R-Link touch screen and a USB port where very soon my mobile comes to charge while driving. Communications taking place via Bluetooth.

This tablet R-link is rather disappointing. The graphics are worth the first Atari consoles. The login is not so obvious (how to program the heating of the car while charging ...). There might be ways to do better. Oddly, what is acceptable in a "ordinary" car (like the CLIO IV I rented a week earlier) is no longer in the technological marvel the Zoe is.

The driving position is quite high, the view is good. The interior is very clean and quality. Nice quality plastics used. On your right is the famous R-Link touch screen and a USB port where very soon my laptop to charge it while driving. Communication taking place via Bluetooth.

This tablet R-link is against rather disappointing. The graphics are worthy of the first Atari consoles. The grip is not so obvious (how to program the heating of the car while charging ...). There might be ways to do better. Oddly, what is acceptable in a "ordinary" car (IV CLIO I rented a week earlier) is no longer the technological marvel that is the Zoe.

Renault ZOE: 400 km test drive of the truth by BLOGaL

The Zoe must have for Geeks

I feel that Zoe is THE trendy car. Exceeded the Fiat 500, Mini, Mito and other DS3: the hype moms will go for their high-quality offspring in front of the School of Provence ( to fit with your city ), driving a Zoe. Just a detail, gentlemen marketers: customize the Renault Zoe  its essential !!! ... With some colors offered on the site, it is far off. Here is your model:  http://www.girleek.net/2011/09/06/personnalisez the extreme-a-your-future-citroen-ds3/ .

4 large seats (I measure 1.95m and the child behind me did not complain about running out of room for his legs). I have not tested the 5 th seat behind, but it looks identical to that of the CLIO. The trunk, by cons, is immense.

So in summary, a marketer from Citroen for packaging and another from Apple for the tablet and you'll be close to 80% of the niche hype moms before school! (And remember to Geoffrey Moore, quoted by Romain Baume in our ProVEnce Conference on Dec. 5.: "  To inspire confidence and trigger phenomena prescription, better hold 80% of a several niches than 0.1% of a very large market").

 

 

Driving

The car works really well. It is lively, precise. Nothing to do with the CLIO I had rented the other day. And automatic transmission is an absolute treat. The motor torque is always waiting for you. As I could have on my 207 1.6 120bhp petrol auto box, blocking the box on sport setting ... and consuming between 12 and 14 l / 100 km !!!

In highway driving, a touch makes all the difference: the eco next to the shift lever button. Engaged, the accelerator pedal is VERY strong! And prevents over 100 km / h. (I had not had the opportunity to take the CLIO on the highway. Is the Eco mode so restrictive on a diesel?). So in eco mode ... it's boring! But autonomy is the appointment: after 90 km between Brignoles and Marseille, on my way back, I still had 35 km.

But when the next charging point is close enough, press the Eco button to unlock is like operating the KERS in Formula 1: the car is boosted and suddenly found his joie de vivre: acceleration times. Overtake a truck, full mounted is absolutely not a problem. In fact, without this eco button, the car behaved perfectly normally!

 

 

 

The transition to the pump

For a first experience, I chose to relay 90 km between charges. Abominable weather to go gave me reason. With the cold, rain, headlights on, heating, car announced about 105 km (15 more than 90 made).

 

First stop, so in Brignoles, Renault:  http://www.renault.fr/concession/brignoles

Renault ZOE: 400 km test drive of the truth by BLOGaL

By about 1:15, my battery had recovered 99% of its charge (on a terminal "fast track", which provides 80% charge in 1 hour). Meanwhile, the reception by Renault was perfect, and I went for a run at the train station. It is necessary to respect the opening hours: Monday to Friday 8am-12pm 14h to 18h30 and on Saturdays from 8am to 12pm 14pm to 18pm. The most? Renault offers the load!

Then I stopped in Cannes:  http://www.renault.fr/concession/cannes

 

I plugged the car just before the closing of the agency (from 12:30 to 13:30) and I went to lunch while charging. After an hour we were only arrived at 81%! Damned! The terminal was switched from an accelerated to a normal load ... without warning! So I left for a coffee and we talked with the staff of Renault  EV Cannes. The moral: to be sure of my fast charging, now I prefer the square white terminal in the shop to the smallest green terminal on the outside.

Renault ZOE: 400 km test drive of the truth by BLOGaL

Just for fun, I made ​​a stop at the motorway station AVIA Vidauban on the A8 towards Nice.  http://fr.chargemap.com/points/details/avia-area-of-vidauban  . Just like on the pic of ChargeMap there were already two cars (thermals) parked at both places provided for charging, but an ad in the store and a place was quickly released. It was very easy to connect to my Zoe proper outlet (type 2 / not the CHAdeMO other!). But ... my Zoe did not accept this method of charging. Terminal side, no problem, but the dashboard of Zoe announces impossible reload. Too bad, I would have liked to test the fast charging.

The purpose of my journey: the conference of the AVEM in Nice

The purpose of my journey: the conference of the AVEM in Nice

Conclusion

I know, I took Zoe on the highway and it is not made for that. But at the same time it is very comfortable. If I add to my list of negatives that the lumbar support is not optimal, and more adjustments to be made for the use of fast charging, my Zoe is completely in the game against the Fiat 500, Citroen DS3 or Mini, including for use as commuters up to 100 km per day, which will meet the needs of 82% of Europeans (77% of French) according to Observatoire Cetelem Automobile 2011.

 

 

So ... do I buy?

A quick pricing via internet gives me my Zoe at € 17,250 (€ 6,300 government bonus deducted) and 79 € per month for battery rental + 15 € of electricity per month (based on an average of 10,000 km per year ).

A Fiat 500 Essence S Auto box makes only 69 hp is offered at € 18,120 after configuration at the site of FIAT and it will add 120 € of gasoline per month.

Mini One Clubman car starts at € 20,100 (the Cooper S is € 28 500) + 120 € of gasoline per month. (Can not be configured in the normal Mini automatic transmission on the site!)

Citroen DS3 automatic transmission is offered after configuration to € 23,450 plus € 120 for my gasoline each month.

As we see,  the Zoe is super competitive!

With a sales volume in France in 2013 of 23,484 Citroën DS3 (20th spot), 19,006 Fiat 500 (28th ), 8888 Mini (52nd) and 5511 Zoe (84th, 10 months), there were two things :

  • Zoe had in 2013 9.7% share of that market;
  •  target of 20 000 vehicles a year in France  would be quite possible to place the car on the podium between DS3 and Fiat 500.

Source:  http://www.ccfa.fr/Marche auto-year 2013

 

Alexis Duflos

Partager cet article

Repost 0
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 10:15
UK's Rapid Charge Network for EV

UK's Rapid Charge Network for EV

Joint EU project will give electric vehicle (EV) drivers an extensive Rapid Charge Network across the UK connecting Ireland and Europe.

 

Nissan is leading a partnership of Battery Electric Vehicle (BEV) manufacturers in a joint project through the European Union's Trans-European Transport Network (TEN-T) program, to create a multi-standard and interoperable network through the United Kingdom and Ireland.

 

As well as helping to finance the €7+ million scheme, the consortium is providing other members of the project with the benefit of its extensive experience in the BEV field.

 

Nissan is joined in the project by BMW, VW and Renault: it's the first time leading BEV companies have united to accelerate the growth of EV charging infrastructure, seen as a key enabler towards making zero-emission mobility a market reality. The project, managed by Zero Carbon Futures in Sunderland also draws on the network expertise of ESB, one of Ireland's foremost energy company and leader of a previous TEN-T project completed this summer, and Newcastle University.

When complete, the UK Rapid Charge Network (RCN) will comprise more than 70 multi standard rapid chargers covering some 1,100km of major trunk routes and providing EV-friendly links to five seaports and five international airports.

 

Running on two priority road axes on the mainland of the UK, the RCN will link major ports and cities including Stranraer, Liverpool, Holyhead, Birmingham, Felixstowe, Leeds and Kingston upon Hull. There will also be networks embracing Dublin, Ireland and Belfast, Northern Ireland.

 

Significantly, the rapid chargers are the latest state-of-the-art multi-standard units and are compatible with cars using 44kW CCS, 44kW CHAdeMO or 43kW AC systems. This will ensure that EV drivers travelling in the UK and Ireland can undertake long journeys secure in the knowledge that they will never be far from a rapid charger.

 

Ten rapid chargers have been already installed with a further 28 sites soon to be commissioned. The start of the project's deployment was officially marked on 9 September 2014 at a ceremony at the Corley Services on the M6 motorway in Coventry, UK.

 

Baroness Kramer, UK Minister of State for Transport said: "We are serious about plug-in vehicles and have a comprehensive package of measures to help consumers and industry make the switch to electric. The UK now has the best rapid charging network in Europe. Projects like this highlight how industry is showing its confidence in the rapidly growing market."

 

The UK RCN is part of the European Union-financed Trans European Transport Network (TEN-T) and represents a substantial partnership investment of €7,358,000, half of which is being funded by the EU.

 

Nissan is leading the BEV manufacturers' contribution to the overall costs, a significant portion of which will be used to fund a research program, led by Newcastle University. This will aim to confirm the benefits of such an advanced interoperable EV rapid charging network.

 

Strategic information gathered from users, including customer charging behaviour and changes in mobility patterns, will help plan the roll-out future of rapid charging infrastructure in member states across Europe.

 

"The UK's Rapid Charge Network will provide a vital sense of security for all EV drivers, as well as helping to promote the advantages of zero emission mobility to others," said Olivier Paturet, General Manager, Nissan Europe Zero Emission Strategy and RCN Project Leader. "This project will have a major impact on the decarbonisation of European transport, and Nissan is thrilled to contribute to its viability."

 

The project is co-funded by the European Union's TEN-T Programme, which aims to improve transport infrastructure across Europe and will run on the European Union's two priority axes. It was among the 172 projects selected from the 2012 Call for funding which will help realise TEN-T network development and aid European Transport in moving to a more sustainable future.

 

 

When complete, the UK Rapid Charge Network (RCN) will comprise more than 70 multi standard rapid chargers covering some 1,100km of major trunk routes and providing EV-friendly links to five seaports and five international airports.

 

Running on two priority road axes on the mainland of the UK, the RCN will link major ports and cities including Stranraer, Liverpool, Holyhead, Birmingham, Felixstowe, Leeds and Kingston upon Hull. There will also be networks embracing Dublin, Ireland and Belfast, Northern Ireland.

 

Significantly, the rapid chargers are the latest state-of-the-art multi-standard units and are compatible with cars using 44kW CCS, 44kW CHAdeMO or 43kW AC systems. This will ensure that EV drivers travelling in the UK and Ireland can undertake long journeys secure in the knowledge that they will never be far from a rapid charger.

 

Ten rapid chargers have been already installed with a further 28 sites soon to be commissioned. The start of the project's deployment was officially marked on 9 September 2014 at a ceremony at the Corley Services on the M6 motorway in Coventry, UK.

 

Baroness Kramer, UK Minister of State for Transport said: "We are serious about plug-in vehicles and have a comprehensive package of measures to help consumers and industry make the switch to electric. The UK now has the best rapid charging network in Europe. Projects like this highlight how industry is showing its confidence in the rapidly growing market."

 

The UK RCN is part of the European Union-financed Trans European Transport Network (TEN-T) and represents a substantial partnership investment of €7,358,000, half of which is being funded by the EU.

 

Nissan is leading the BEV manufacturers' contribution to the overall costs, a significant portion of which will be used to fund a research program, led by Newcastle University. This will aim to confirm the benefits of such an advanced interoperable EV rapid charging network.

 

Strategic information gathered from users, including customer charging behaviour and changes in mobility patterns, will help plan the roll-out future of rapid charging infrastructure in member states across Europe.

 

"The UK's Rapid Charge Network will provide a vital sense of security for all EV drivers, as well as helping to promote the advantages of zero emission mobility to others," said Olivier Paturet, General Manager, Nissan Europe Zero Emission Strategy and RCN Project Leader. "This project will have a major impact on the decarbonisation of European transport, and Nissan is thrilled to contribute to its viability."

 

The project is co-funded by the European Union's TEN-T Programme, which aims to improve transport infrastructure across Europe and will run on the European Union's two priority axes. It was among the 172 projects selected from the 2012 Call for funding which will help realise TEN-T network development and aid European Transport in moving to a more sustainable future.

Partager cet article

Repost 0
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 20:15

Après la signature d’une lettre d’intention, en septembre 2013, les Groupes français Renault et Bolloré deviennent aujourd’hui partenaires pour faire progresser ensemble le véhicule électrique autour de trois accords qui portent sur :

  • un accord de coopération industrielle : l’usine Renault de Dieppe (Seine Maritime, France) assemblera des véhicules électriques Bluecar du Groupe Bolloré, à compter du second semestre 2015,

  • la création d’une joint-venture destinée à vendre des solutions complètes d’auto-partage de véhicules électriques en France et en Europe,

  • la réalisation d’une étude de faisabilité confiée par le Groupe Bolloré au Groupe Renault et qui portera sur la conception, le développement et la fabrication par Renault d’un nouveau véhicule électrique urbain équipé d’une batterie Lithium Métal Polymère (LMP) 20 kwh.

Accord Renault/Bolloré sur les VE - Crédit photo : Renault

Accord Renault/Bolloré sur les VE - Crédit photo : Renault

Le développement du véhicule électrique est incontournable pour apporter une réponse aux enjeux écologiques, notamment en ce qui concerne les problématiques de qualité de l’air et de mobilité dans les villes et les métropoles.

 

Réduire l’impact environnemental

Pour réduire drastiquement l’impact de l’automobile sur l’environnement, le développement du véhicule électrique et de l’auto-partage n’est pas une option, c’est une révolution incontournable.

Avec un véhicule électrique, les impacts globaux sur l’environnement sont divisés par près de deux par rapport au véhicule thermique équivalent*. Les véhicules électriques, qui n’émettent ni CO2, ni odeur, ni particules fines (hors pièces d’usure) lors du roulage permettent d’améliorer de façon significative la qualité de l’air et les nuisances sonores, en particulier dans les villes. Sans les véhicules électriques, la qualité de l’air dans les villes ne peut progresser qu’à un rythme lent : celui du renouvellement du parc thermique et des évolutions règlementaires sur les émissions polluantes.

Les véhicules électriques, particulièrement agréables à conduire, ont su séduire, depuis leur lancement, aussi bien les clients particuliers que les flottes d’entreprise. Le marché du véhicule électrique démarre ainsi 20 fois plus vite que le marché hybride en son temps. Les ventes de véhicules électriques progressent partout dans le monde : + 100% en France, +250% aux États-Unis, +50% en Allemagne (2013 vs 2012).

Les deux Groupes Renault et Bolloré ont donc décidé d’allier leur complémentarité. Le Groupe Renault possède un savoir-faire à la fois sur la conception, le développement et l’industrialisation de véhicules électriques (ZOE, Kangoo, Twizy). De son côté, le Groupe Bolloré se positionne comme un acteur majeur du stockage de l’électricité, dont l’auto-partage de véhicules 100% électriques constitue une application aujourd’hui reconnue avec le succès de l’Autolib à Paris.

* selon l’étude comparative Fluence Thermique & électrique disponible sur group.renault.com

 

 

1- Accord de coopération industrielle


Le Groupe Bolloré a décidé de confier progressivement à Renault, leader du véhicule électrique en Europe, l’assemblage de ses Bluecar (jusque-là uniquement fabriquées en Italie). L’assemblage de ces véhicules sera réalisé à l’usine Renault de Dieppe (Seine Maritime, France) à compter du second semestre 2015. Pour l’usine de Dieppe, c’est une reconnaissance en termes de savoir-faire, et un gage d’avenir pour l’ensemble des salariés.
L’usine de Dieppe est spécialisée dans la production de petites séries. Elle produit actuellement la Clio IV R.S. et produira la future Alpine, dont la commercialisation est prévue en 2016. L’usine de Dieppe pourra s’appuyer sur le savoir-faire du Groupe Renault en matière de véhicules électrique, pour acquérir les compétences propres à l’assemblage de véhicules électriques. Un nouvel atelier de montage sera spécifiquement créé au sein de l’usine pour pouvoir produire ces véhicules. Le Groupe Bolloré aura ainsi accès à un outil de production moderne et adapté à ses fabrications, ce qui lui permettra d’obtenir une réduction significative de ses coûts.


 

Accord Renault/Bolloré sur les VE - Les Bluecar produites en France - Crédit photo : Bolloré

Accord Renault/Bolloré sur les VE - Les Bluecar produites en France - Crédit photo : Bolloré

2- Création d’une joint-venture dans l’auto-partage


Alors que plusieurs villes ont été amenées à prendre des mesures coercitives pour freiner la circulation automobile afin de faire face aux problématiques de qualité de l’air et de circulation, les Groupes Renault et Bolloré ont décidé de créer une joint-venture, dont l’objet sera de conquérir et d’installer des solutions complètes d’auto-partage de véhicules électriques en France et en Europe. Cette société sera détenue à 30% par le Groupe Renault et à 70% par le Groupe Bolloré.

Dans le cadre de cet accord, les réseaux d’auto-partage de Lyon (Bluely) et Bordeaux (Bluecub) proposeront dès le second semestre 2014 à leurs clients la possibilité d’utiliser la Twizy, véhicule aux usages différenciés et complémentaires de la Bluecar, déjà disponible en auto-partage à Lyon et à Bordeaux

L’introduction de véhicules Renault (Twizy et ZOE) dans la flotte d’auto-partage sera progressive pour atteindre dès que possible 30% de la flotte de véhicules électriques mis en service.

Accord Renault/Bolloré sur les VE - Crédit photo : Renault

Accord Renault/Bolloré sur les VE - Crédit photo : Renault

3- Étude de faisabilité d’une Bluecar 3 places

 

Le Groupe Bolloré a décidé de confier à Renault une étude de faisabilité qui portera sur la conception, le développement et l’industrialisation dans une usine du Groupe Renault en France d’une voiture plus petite que la Bluecar actuelle (3 places au lieu de 4) et qui pourra notamment accompagner la croissance des opérations d’auto-partage. Ce véhicule pourra également être commercialisé auprès des particuliers, des entreprises et des collectivités.
Ce véhicule électrique sera doté d’une batterie Lithium Métal Polymère (LMP) Blue Solutions d’une capacité de 20kwh.

 

A.D.

Partager cet article

Repost 0
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 09:11

Encore un samedi pourri, en ce samedi de mi-août, avec 1 heure de bouchons au péage pour me rendre en famille à la montagne. Eh oui, pourtant je sais bien qu'il ne faut pas voyager un samedi en juillet et en août (ainsi que toutes les autres vacances scolaires) !

Et encore, ça n'est rien par rapport à des parisiens qui reviennent ce WE du Sud de la France ! Que faire ? On ne va pas construire plus d'autoroutes quand même !

5591761716_57cf063d96_z-copie-1.jpg

Imaginons que l'on divise d'un quart le nombre de voitures sur la route. Pas besoin d'un bac+5 en mécanique des fluides pour savoir que les bouchons vont, eux, diminuer de beaucoup plus (essayez avec un robinet et un tuyau ...). Il peut même ne plus du tout y avoir de bouchon.

Alors pourquoi pas obliger, par la loi, tout organisme ou personne ayant plus d'un appartement à louer à la semaine, d'en louer 1 sur 2 du samedi au samedi comme aujourd'hui, et 1 sur 2 du mercredi au mercredi ?

Nous aurons alors deux grosses journées sur les routes. Avec en plus, pour les vacanciers, la possibilité de couper la route à l'aller et/ou au retour avec un séjour d'une nuit à l'hôtel, on répartit sur la veille et le lendemain de ces deux jours, soit en tout 6 jours sur 7 possibles !

Pour nettoyer les appartements, accueillir les vacanciers, cela fait aussi un "coup de feu" étalé sur deux jours au lieu d'un et c'est donc plus facile à gérer. Pareil pour la SNCF et l'affluence dans les gares ou dans les trains.

Alors, Mesdames et Messieurs les Politiques, trop simple comme idée ?

 

Alexis DUFLOS

Rédacteur en Chef du BLOGaL

Partager cet article

Repost 0
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 16:30

 

  • Vous habitez dans l’hypercentre ? Lachez votre voiture ! Vendez la ! Place aux alternatives avec votre budget de 6000 € par an ainsi dégagé.

  • Vous habitez en zone péri-urbaine ? Lors de votre prochain achat de voiture neuve, optez pour l’électrique !

  • Vous construisez des maisons et immeubles en zone péri-urbaine ? N’oubliez pas les prises dans les garages et emplacements de stationnement.

  • Vous êtes syndic de copropriété ? Pensez à ajouter un service d’autopartage dans les résidences que vous gérez.

  • Vous êtes maire de votre ville, en zone péri-urbaine ? Renforcez l’attractivité de votre ville en installant des prises dans ses rues (1 place = 1 prise), pilotées par des parcmètres.

 

D’après Rifkin, in « La Troisième Révolution Industrielle », nous avons besoin que l’on nous raconte une histoire autour d’une innovation pour que nous réalisions les bénéfices de celle-ci et pour que nous la mettions en œuvre. 

Ainsi je vous invite à lire son livre qui vous aidera à anticiper sa vision de la transition énergétique à venir. Et je vais m’efforcer d’élargir cette histoire pour l’emmener dans votre rue, dans votre garage, dans votre quotidien.

 

 

Nous sommes en 2014 et vous avez en projet de changer votre voiture ou d’en acquérir une première ? Bien entendu vous avez pesé le pour et le contre en étudiant toutes les solutions alternatives à la voiture et aux quelques 6000 € de budget annuel que vous allez y engloutir. L’offre actuelle vous permet déjà de choisir d’excellentes voitures en fonction de vos besoins, avec des prix très intéressants si vous comprenez bien que la comparaison doit être faite avec le modèle thermique équivalent en prenant en compte les coûts d’entretien et d’énergie pour la période et le kilométrage considéré. Voir le dernier paragraphe de l’essai de la Zoé et son positionnement sur le marché

 

Alors, nous sommes en 2014 et vous optez pour la Smart électrique au lieu de la thermique, pour la Renault Zoé au lieu de la Clio, pour l’Opel Ampéra au lieu de l’Insignia, pour la Tesla Model S au lieu de l’Audi A6. En faisant ce choix, vous prenez moins de risques sur la revente : qui voudra d’un véhicule thermique dans 4 ans ? Et je ne parle même pas du diesel !

Nous sommes toujours en 2014 et vous rentrez chez vous avec votre véhicule électrique. 

  • Si, comme 45 % des Français, vous habitez dans une maison individuelle, une simple prise à 80 € vous permet, une fois reliée correctement à votre tableau électrique, une recharge normale pendant la nuit.
  • Si, comme 35 % des Français, vous habitez dans une résidence, de nouveaux services sont maintenant proposés par des sociétés comme BorneRechargeService pour vous installer votre station de charge personnelle à votre emplacement, la relier au TGBT commun, et réaliser le décompte de l’énergie pour rendre l’opération transparente pour la copropriété. En attendant d’autres services comme l’autopartage de véhicules électriques, disponibles sur le parking de la résidence à l’usage des propriétaires et locataires, géré par votre copro avec un financement via les charges.
  • Enfin si, comme 20% des Français, vous garez votre voiture dans la rue, il vous faudra attendre la suite de cette histoire pour avoir un réel confort d’utilisation, et utiliser d’autres solutions de recharge sur votre parcours (recharge rapide en 30 minutes) ou par exemple à votre travail le cas échéant.

 

-- Pause constats --

Deux constats s’imposent à ce stade :

  • 80 % de la population peut déjà s’équiper de voitures électriques ou hybrides rechargeables performantes. Les voitures neuves vendues chaque jour à cette typologie de personnes peuvent donc être considérées comme autant d’échecs collectifs des politiques, du marketing et des médias (moi compris donc).
  • Il reste toutefois 20% de la population qui ne peut pas « se brancher ». Il s’agit notamment des habitants des hyper-centres où se concentrent les immeubles anciens sans parking (Haussmaniens par exemple, dans certains quartiers de Paris). C’est déjà la population privilégiée par la politique urbaine de transports publics avec un tramway, un métro, au pire un bus qui passe sous leur fenêtre. Mais il s’agit également des villes et villages péri-urbains, autour de la gare … ou non. 

 

J’ajoute un autre constat : l’électricité est plus chère le jour, moins chère (et moins polluante / moins de CO2, de NOx et de particules fines) la nuit. Cela peut se comprendre en regardant la courbe de consommation publiée par le RTE :

 

courbe_charge-jour-RTE.jpg

source : RTE

 

 

Et la répartition du mix énergétique français :

 

mix_energetique_jour.jpg

source : RTE

 

Ainsi RTE et ErDF, dont c’est le rôle, priorisent chacun sur leurs réseaux l’injection sur le réseau d’énergie « fatale » (éolien, solaire, hydrolique au fil de l’eau). RTE appelle ensuite, pour que la production corresponde à ses prévisions de consommation court terme, les centrales de production priorisées en fonction du prix proposé par les producteurs : le nucléaire d’abord, puis les cycles combiné au gaz, les centrales au charbon et au fuel et les turbines à combustible pour passer les pointes. L’hydraulique pouvant être utilisé comme outil de pilotage très fin grâce à sa capacité à délivrer très vite de la puissance.

Les énergies renouvelables (sauf le soleil !) et le nucléaire fournissent ainsi la quasi-totalité de l’électricité la nuit. Les centrales thermiques classiques étant alors au minimum de leur puissance pour être opérationnelles le lendemain.

 

 

Enfin une autre opportunité pour le gestionnaire de réseau d’équilibrer l’offre (production) et la demande (consommation) sur son périmètre est l’activation, via le mécanisme d’ajustement, d’offres de délestage de clients industriels (baisse de la consommation), voire d’injection sur le réseau d’électricité produite en interne par ces grands sites industriels (augmentation de la production).

 

-- fin de la pause constats --

 

 

Si l’on considère mon argument sur la variété de l’offre de mobilité qui se présente, en 2014, à notre habitant de l’hypercentre, on peut en conclure qu’il n’utilisera pas son véhicule pour ses besoins de trajets domicile – école – travail. Tout l’enjeu étant à mon avis que cet urbain n’ait pas de véhicule : à lui les 6000 € économisés chaque année ou partiellement dépensés en services divers : livraison à domicile des courses, utilisations du train pour les longs voyages, de l’autopartage ou du taxi de façon ponctuelle …

 

Pas de prise dans la rue pour lui, donc, mais plutôt une paire de tennis, un vélo, un smartphone et une clé universelle BLOGaL_Solutions©.

 

On pourrait installer des prises pour brancher les voitures des péri-urbains venus coloniser l’hyper-centre le temps de leur journée de travail ? Et bien non ! C’est l’objet du troisième constat ci-dessus : un véhicule électrique doit se recharger la nuit. L’électricité n’est pas chère et très décarbonée. Et les autonomies des modèles actuels permettent de faire 120 km dans la journée, soit plus que nécessaire pour 87% des personnes.

C’est à la maison qu’on doit brancher son VE. Vous rentrez chez vous, vous branchez votre voiture et vous faites … ce que vous avez à faire ! Plus besoin de s’en occuper jusqu’au lendemain où vous la retrouvez prête à partir, réservoir (batterie) plein(e). 

D’autant plus que, comme votre téléphone, votre voiture est « smart », intelligente ! Elle sait que de 19h à 21h, le réseau électrique est en période de pointe et elle va commencer par injecter l’énergie qui reste dans ses batteries sur le réseau ErDF. Ensuite elle attend les heures creuses et le tarif avantageux qui va avec pour se recharger. Ainsi plusieurs milliers de véhicules électriques vont se comporter comme autant de mini centrales électriques de pointe et seront valorisés comme tels : le futur opérateur de mobilité BLOGaL_Solutions© vous proposera dans son offre de mise à disposition de votre véhicule électrique cette prestation de « V2G+HC = moins de C02 ».

Si vous avez choisi ce soir de reprendre votre voiture pour aller au théatre, il suffit de la prévenir pour annuler l’injection V2G, voire actionner la recharge si c’est nécessaire.

 

 

Quelle solution, donc, pour les 20% de péri-urbains qui se garent dans la rue le soir en rentrant chez eux ?

Installer une prise électrique pour chaque emplacement de stationnement. Pas une borne de recharge hors de prix, mais de simples prises, de type Green-up, pilotées par exemple par le parcmètre (plusieurs modèles de parcmètres permettent déjà cette fonctionnalité).

 

rue-branchee.jpg 

 

 

Alexis DUFLOS

Fondateur du BLOGaL et de BLOGaL_Solutions

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : BLOGaL
  • BLOGaL
  • : Le BLOGaL vous dit tout sur les véhicules électriques depuis 2008. Nous avons organisé le 5 décembre 2013 à Marseille une conférence sur les voitures électriques et à prolongateur d'autonomie à hydrogène (pile à combustible). Nous soutenons les projets innovants et non carbonés de mobilité.
  • Contact

BLOGaL in english ou autres ?

 

l'hebdo du BLOGaL