Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 19:36

S'il veut participer à la Ligue des Champions pour la douzième année consécutive, l'Olympique Lyonnais devra passer, comme il en 2009, par une phase de barrages. L'obstacle Anderlecht a été brillamment franchi il y a deux ans (victoires 5-1 à Lyon puis 3-1 en Belgique) mais cette année l'adversaire de Lyon semble être bien plus coriace. Au programme des Rhodaniens : le Roubine Kazan, champion de Russie en 2008 et 2009 et actuel cinquième de la Premier-Liga. Présentation du futur adversaire des septuples champions de France.

Mais avant d'évoquer le club, un petit mot sur la ville qui l'abrite. Kazan (
Казань en russe) est une ville située à 700 km à l'est de Moscou sur les bords du plus grand fleuve d'Europe, la Volga. C'est la capitale de la république du Tatarstan (1) dont la population est majoritairement composée de Tatars (comme son nom l'indique), un peuple d'origine turque et le plus souvent musulmans. Avec ses 1,2 millions d'habitants, Kazan est la huitième ville russe.
Ville sportive, Kazan possède, outre le Roubine, d'autres équipes réputées. Les Ak-Bars (dont le nom signifie « léopards des neiges », animal symbole du Tatarstan), le club de hockey sur glace de la ville, a remporté la KHL (le championnat russe considéré comme étant le meilleur en Europe et le deuxième au monde derrière la LNH nord-américaine) en 2009 et 2010 tandis que le Zenit Kazan a remporté la Ligue des Champions de volley-ball en 2008 et a atteint la finale de cette compétition en 2011.

(1) En Russie, les républiques ont un statut d'autonomie, un gouvernement et un président élu. Elles sont généralement peuplées par les minorités nationales (Tatars, Tchétchènes, Ossètes...).

Le Roubine Kazan (
Рубинen russe, Rubinen transcription anglaise, la plus communément répandue) a été fondé en 1958. Il évolue le plus souvent au Stade Central (Центральный(Tsentral'nyï) en russe) qui compte 30.133 places mais jouera en principe dès l'année prochaine dans un stade flambant neuf de 45.000 places (ici) qui accueillera, outre certains matchs de la Coupe du Monde 2018, l'Universidade d'été 2013.
Ses couleurs sont le rouge à domicile et le vert à l'extérieur, soit celles du Tatarstan. Financièrement, le Roubine est soutenu directement par le gouvernement du Tatarstan via le vice-président Alexandr Goussev. La république est riche en hydrocarbures : elle est en effet au cœur du Second Bakou (1), où se trouvent les principales réserves de la Russie.

(1) Les premiers gisements pétroliers en Russie (au sens large, on parle ici de l'empire russe) ont été trouvés dans la région de Bakou, en Azerbaïdjan. Ce qui explique le nom donné à cette région.

Fondé en 1958, le Roubine Kazan est longtemps demeuré anonyme. Jusqu'à l'arrivée, en 2001, de l'entraîneur turkmène Kourban Berdiyev. Ce dernier, qui a pour particularité de ne jamais abandonner son chapelet, a mené le club au titre de champion de deuxième division en 2002 puis à une troisième place dès sa première saison dans l'élite russe, en 2003. Ce qui valut au Roubine de participer à la Coupe de l'UEFA en 2004/2005, une compétition que les Tatars quitteront dès le deuxième tour préliminaire, battus par les Autrichiens du Rapid Vienne (victoire 2-0 en Autriche mais défaite 0-3 en Russie).
Le club brille de nouveau en 2005 et 2006, terminant quatrième puis cinquième du championnat, sous l'impulsion notamment de son attaquant argentin Alejandro Domínguez. Mais ses parcours européens ne sont guère brillants : le Roubine sort dès le troisième tour préliminaire lors de la Coupe de l'UEFA 2006/2007 (éliminé par Parme, 0-1, 0-1) et, pire encore, se fait sortir la saison suivante dès le troisième tour de la Coupe Intertoto. En 2007, le Roubine Kazan termine son championnat à la dixième place et passe tout près d'une relégation.
Mais un miracle se produit l'année suivante. Grâce à un recrutement intelligent et à une solidarité sans faille, le Roubine remporte le championnat avec une équipe hétéroclite constituée aussi bien de jeunes inconnus que de stars à la retraite, comme l'Ukrainien Sergueï Rebrov ou le Serbe Savo Milošević, qui inscrira le but du titre sur le terrain du Saturn Oblast de Moscou juste avant de prendre sa retraite. Le capitaine du club cette année là était un certain Sergueï Semak, ancien joueur du PSG et capitaine de la sélection russe durant l'Euro 2008.
Mais le plus dur dans le football est de confirmer. Le Roubine Kazan le fera de très belle manière en 2009 en remportant à nouveau le championnat à la surprise générale, grâce au retour de Domínguez et au talent d'Alexandr Boukharov. Les deux joueurs inscrivent chacun la bagatelle de seize réalisations. Plus spectaculaire, le Roubine termine la saison avec la meilleure attaque de Russie (62 buts). Cette année-là, le club tatar fait aussi ses grands débuts en Ligue des Champions, dans une poule relevée comprenant le Dynamo Kiev, l'Inter Milan et surtout le FC Barcelone, alors invincible tenant du titre. Après une défaite inaugurale à Kiev (1-3), le Roubine enchaîne les grosses performances en tenant tout d'abord en échec l'Inter (1-1) avant de réaliser le plus grand exploit de son histoire en allant s'imposer au Camp Nou (2-1) pour infliger sa première défaite de la saison au Barça. Au retour, le Roubine tient les Catalans en échec (0-0) mais cale ensuite face au Dynamo (0-0). Seule solution pour se qualifier : aller gagner sur le terrain de l'Inter. Pour une défaite au final (0-2) qui envoie les Tatars en Ligue Europa.
L'année 2010 s'annonçait plus délicate pour le club de Kazan, avec le départ de Alejandro Domínguez pour Valence et un recrutement allégé. L'efficacité offensive se perd. Au mercato estival, le capitaine Semak et le buteur Boukharov font également leurs valises, direction le Zenit Saint-Pétersbourg. Ce qui forcera les dirigeants à investir 43 millions d'euros durant le mercato estival (le cinquième total en Europe cette année-là !) pour faire notamment venir le meneur de jeu brésilien Carlos Eduardo (Hoffenheim), l'attaquant nigerian Obafemi Martins (Wolfsbourg) ainsi que le défenseur international italien Salvatore Bocchetti (Genoa). Des échecs, globalement, le premier cité étant souvent blessé et le deuxième hors de forme. Le Roubine accroche néanmoins une troisième place synonyme de tour préliminaire de la Ligue des Champions.
Les campagnes européennes n'ont du reste guère été brillantes. En 2009/2010, le Roubine a été éliminé en huitièmes de finale de la Ligue Europa par le VfL Wolfsbourg (1-1, 1-2 a.p.). L'année suivante, il n'a pas passé le premier tour de la Ligue des Champions dans un groupe pourtant très homogène. Battu en ouverture à Copenhague (0-1), il a tenu en échec le FC Barcelone, manquant même d'un rien la victoire (1-1) avant de concéder deux nuls face au Panathinaïkos (0-0, 0-0). Vainqueur du FC Copenhague (1-0), il avait une ultime chance d'accrocher une place en huitièmes de finale en cas de victoire au Camp Nou mais le miracle n'a pas eu lieu une deuxième fois. Pire, le Roubine s'est fait balader par l'équipe B du club catalan (0-2). Reversé en Ligue Europa, il n'a pas passé les seizièmes de finale face au FC Twente (0-2, 2-2).
Actuellement, le club de Kazan est cinquième du championnat russe.

L'entraîneur du Roubine, Kourban Berdiyev, a fait de son équipe une véritable machine défensive, une équipe redoutable en contre qui encaisse très peu de buts. Le club tatar n'hésite pas à jouer en 5-4-1 si l'occasion se présente. Pour déjouer le piège, les Lyonnais devront être réalistes et se montrer vigilants sur les rares opportunités russes.
Voici les joueurs clés de ce système.
Dans les buts,
Sergueï Ryjikov(30 ans) est incontournable. Malgré son style peu académique, c'est un gardien très efficace qui relâche rarement les ballons. Il a fêté sa première sélection avec la Russie au Qatar en mars dernier.
La défense est le point fort de l'équipe. Les défenseurs centraux sont tous des joueurs de qualité. Ancien international russe,
Roman Charonov(35 ans) est le capitaine de cette équipe. Il est revenu au haut niveau cette année après avoir été blessé toute la saison en 2010. En général, il est accompagné de l'Espagnol César Navas(31 ans, ex-Real Madrid et Racing Santander) et/ou de l'international italien Salvatore Bocchetti(24 ans, ex-Genoa). En cas de blessure de l'un des joueurs, le jeune géorgien qui a éclos cette année Solomon « Saba » Kvirkvelia(19 ans) est aligné. Ce sera le cas face aux Lyonnais, César Navas étant absent. Sur les côtés opèrent généralement le Russe Oleg Kouzmine(30 ans, ex-Lokomotiv) et l'international argentin Cristian Ansaldi(24 ans, actuellement blessé). Mais parfois, Kourban Berdiyev préfère aligner le polyvalent Vitali Kalechine(30 ans), capable de jouer aussi bien à gauche qu'a droite, en défense comme au milieu de terrain.
Le milieu de terrain est plutôt à vocation défensive. Il faut dire que deux joueurs importants dans le dispositif offensif du Roubine sont blessées : l'international russe
Alexandr Ryazantsev(24 ans) ainsi que l'international brésilien Carlos Eduardo(24 ans). Ce dernier, acheté 20 millions d'euros à Hoffenheim en 2010, n'a pas joué le moindre match cette saison. Le duo de récupérateurs est composé de deux internationaux titulaires en sélection : l'Israélien Bibras Natkho(ou Natcho) (23 ans) et l'Équatorien Christian Noboa(26 ans), deux bons passeurs adroits sur coups de pieds arrêtés. Sur les côtés, on retrouve le Turc Gökdeniz Karadeniz(31 ans) et le Russe Alan Kassaev(25 ans), des joueurs rapides capables de se projeter rapidement vers l'avant. Piotr Bystrov(32 ans), l'international biélorusse Sergueï Kislyak(24 ans) et Piotr Nemov(27 ans) sont les jokers offensifs.
En attaque,
Vladimir Diadioune(23 ans) est le titulaire, mais il peine à se montrer efficace. Il est généralement supplée par le vétéran Alexeï Medvedev(34 ans). Obafemi Martins(26 ans, officiellement) ne s'est jamais imposé dans ce club, comme partout d'ailleurs, confirmant son statut de joueur surcoté. L'international paraguayen Nelson Valdez(27 ans) devrait faire du bien à ce secteur mais il n'est pas encore qualifié.

Si les duels franco-russes ont été nombreux ces dernières saisons, jamais le Roubine Kazan n'a affronté de clubs français dans son histoire. Ce sera une première, ce mardi.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : BLOGaL
  • BLOGaL
  • : Le BLOGaL vous dit tout sur les véhicules électriques depuis 2008. Nous avons organisé le 5 décembre 2013 à Marseille une conférence sur les voitures électriques et à prolongateur d'autonomie à hydrogène (pile à combustible). Nous soutenons les projets innovants et non carbonés de mobilité.
  • Contact

BLOGaL in english ou autres ?

 

l'hebdo du BLOGaL