Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 15:11

La victoire de l'Espagne le mois dernier à Kiev a marqué la fin de l'ère de du Championnat d'Europe des nations à seize équipes. À partir de l'édition 2016, qui se déroulera en France, vingt-quatre équipes participeront à l'Euro. Retour, en chiffres, sur... seize ans à seize.


Participations

Vingt-six équipes ont eu la chance de participer à l'Euro au cours des cinq dernières éditions.

5 participations :
Espagne : 2 victoires (2008 et 2012), 2 quarts de finale (1996 et 2000), 1 élimination au premier tour (2004)
(23 matchs joués, 14 victoires, 6 nuls, 3 défaites, 37 buts marqués, 16 buts encaissés, différence de buts de +21)
Allemagne : 1 victoire (1996), 1 finale (2008), 1 demi-finale (2012), 2 éliminations au premier tour (2000 et 2004)
(23, 12, 5, 6, 33, 24, +9)
France : 1 victoire (2000), 1 demi-finale (1996), 2 quarts de finale (2004 et 2012), 1 élimination au premier tour (2008)
(22, 10, 6, 6, 29, 21, +8)
Italie : 2 finales (2000 et 2012), 1 quart de finale (2008), 2 éliminations au premier tour (1996 et 2004)
(22, 9, 9, 4, 21, 20, +1)
Portugal : 1 finale (2004 (o)), 2 demi-finales (2000 et 2012), 2 quarts de finale (1996 et 2008)
(24, 14, 4, 6, 36, 22, +14)
République Tchèque : 1 finale (1996), 1 demi-finale (2004), 1 quart de finale (2012), 2 éliminations au premier tour (2000 et 2008)
(21, 10, 2, 9, 28, 28, 0)
Pays-Bas : 2 demi-finales (2000 (o) et 2004), 2 quarts de finale (1996 et 2008), 1 élimination au premier tour (2012)
(21, 9, 5, 7, 35, 22, +13)

Ces sept équipes constituent une sorte d'élite du football européen. Ce sont les seules à avoir participé aux cinq éditions de l'Euro à s'être déroulé à seize. On y retrouve la plupart des gros du football européen ainsi que trois vainqueurs de la compétition.
Parmi ces équipes, seul le Portugal a toujours franchi le premier tour. Les Portugais sont du reste ceux qui ont disputé le plus de matchs durant ces phases finales : vingt-quatre. Et seuls les Pays-Bas ne se sont jamais hissés en finale.

4 participations :
Angleterre : 1 demi-finale (1996 (o)), 2 quarts de finale (2004 et 2012), 1 élimination au premier tour (2000)
(16, 7, 6, 3, 28, 18, +10)
Russie : 1 demi-finale (2008), 3 éliminations au premier tour (1996, 2004 et 2012)
(14, 5, 2, 7, 18, 23, -5)
Croatie : 2 quarts de finale (1996 et 2008), 2 éliminations au premier tour (2004 et 2012)
(14, 6, 4, 4, 18, 16, +2)
Danemark : 1 quart de finale (2004), 3 éliminations au premier tour (1996, 2000 et 2012)
(13, 3, 3, 7, 12, 22, -10)
Suède : 1 quart de finale (2004), 3 éliminations au premier tour (2000, 2008 et 2012)
(13, 3, 4, 6, 18, 16, +2)

Ces équipes constituent une sorte de « deuxième chapeau », un terme qui leur convient assez bien puisqu'en dehors de l'Angleterre (et encore) aucune d'elle ne peut véritablement être considérée comme faisant partie des gros du continent. Ces équipes n'auront manqué la compétition qu'à une seule reprise depuis 1996, parfois de justesse à l'image de la Russie en 2000 ou de l'Angleterre en 2008. Et elles ont toujours franchi au moins une fois le premier tour mais elles ne sont que deux à avoir atteint les demi-finales : l'Angleterre en 1996 et la Russie en 2000.

3 participations :
Grèce : 1 victoire (2004), 1 quart de finale (2012), 1 élimination au premier tour (2008)
(13, 5, 2, 6, 13, 16, -3)
Turquie : 1 demi-finale (2008), 1 quart de finale (2000), 1 élimination au premier tour (1996)
(12, 3, 2, 7, 11, 18, -7)
Roumanie : 1 quart de finale (2000), 2 éliminations au premier tour (1996 et 2008)
(10, 1, 3, 6, 6, 13, -7)
Suisse : 3 éliminations au premier tour (1996, 2004 et 2008(o))
(9, 1, 2, 6, 5, 13, -8)

Ces équipes sont plus irrégulières mais auront parfois su marquer la compétition de leur empreinte, à l'image de la Turquie en 2000 et en 2008 et surtout de la Grèce qui a marqué les esprits en remportant l'Euro à la surprise générale en 2004. Les Grecs sont les seuls vainqueurs du tournoi à ne pas avoir participé à toutes les éditions de l'Euro depuis 1996 mais ils font preuve d'une certaine régularité depuis leur triomphe surprise, en ayant participé aux trois dernières éditions. La Suisse est la seule de ces quatre équipes à n'avoir jamais franchi le premier tour.

2 participations :
Bulgarie : 2 éliminations au premier tour (1996 et 2004)
(6, 1, 1, 4, 4, 13, -9)
Pologne : 2 éliminations au premier tour (2008 et 2012 (o))
(6, 0, 3, 3, 3, 7, -4)

Deux équipes et deux bilans assez similaires. Ni la Bulgarie, à huit ans d'intervalle, ni la Pologne malgré son statut d'organisateur lors du dernier Euro notamment, n'ont passé le premier tour en deux participations. Mais la Bulgarie peut au moins se targuer d'avoir remporté un match.

1 participation :
RF Yougoslavie : 1 quart de finale (2000)
(4, 1, 1, 2, 8, 13, -5)
Autriche : 1 élimination au premier tour (2008 (o))
(3, 0, 1, 2, 1, 3, -2)
Belgique : 1 élimination au premier tour (2000 (o))
(3, 1, 0, 2, 2, 5, -3)
Écosse : 1 élimination au premier tour (1996)
(3, 1, 1, 1, 1, 2, -1)
Irlande : 1 élimination au premier tour (2012)
(3, 0, 0, 3, 1, 9, -8)
Lettonie : 1 élimination au premier tour (2004)
(3, 0, 1, 2, 1, 5, -4)
Norvège : 1 élimination au premier tour (2000)
(3, 1, 1, 1, 1, 1, 0)
Slovénie : 1 élimination au premier tour (2000)
(3, 0, 2, 1, 4, 5, -1)
Ukraine : 1 élimination au premier tour (2012 (o))
(3, 1, 0, 2, 2, 4, -2)

On retrouve pêle-mêle parmi ces équipes qui n'ont participé à l'Euro qu'à une seule reprise des pays organisateurs (la Belgique en 2000, l'Autriche en 2008, l'Ukraine en 2012), des sélections qui ont profité de courtes périodes fastes (l'Écosse en 1996, la Norvège et la Slovénie en 2000) ou encore des petits poucets pour qui la qualification a constitué un exploit (la Lettonie en 2004 et l'Irlande en 2012). Ainsi qu'un pays disparu : la RF Yougoslavie, devenue la Serbie-Monténégro en 2003 avant d'être partagée en deux en 2006 avec désormais deux pays distincts : la Serbie et le Monténégro. La RF Yougoslavie est la seule de ces équipes à avoir franchi le premier tour.


Classement

Un classement basé sur le modèle « olympique ». Sont pris en compte, dans l'ordre : le nombre de victoires, puis de finales, puis de demi-finales, puis de quarts de finale, puis le nombre de participations. En cas d'égalité, c'est le bilan global chiffré qui permettra de départager les équipes.
(première parenthèse : participations ; victoires, finales, demi-finales, quarts de finale, éliminations au premier tour)
(deuxième parenthèse éventuelle, en cas d'égalité : matchs joués, victoires, nuls, défaites, buts marqués, buts encaissés, différence de buts)

1. Espagne (5 ; 2, 0, 0, 2, 1)
2. Allemagne (5 ; 1, 1, 1, 0, 2)
3. France (5 ; 1, 0, 1, 2, 1)
4. Grèce (3 ; 1, 0, 0, 1, 1)
5. Italie (5 ; 0, 2, 0, 1, 2)
6. Portugal (5 ; 0, 1, 2, 1, 0)
7. République Tchèque (5 ; 0, 1, 1, 1, 2)
8. Pays-Bas (5 ; 0, 0, 2, 1, 1)

9. Angleterre (4 ; 0, 0, 1, 2, 1)
10. Turquie (3 ; 0, 0, 1, 1, 1)
11. Russie (4 ; 0, 0, 1, 0, 3)
12. Croatie (4 ; 0, 0, 0, 2, 2)
13. Suède (4 ; 0, 0, 0, 1, 3) (13, 3, 4, 6, 18, 16, +2)
14. Danemark (4 ; 0, 0, 0, 1, 3) (13, 3, 3, 7, 12, 22, -10)
15. Roumanie (3 ; 0, 0, 0, 1, 2)
16. RF Yougoslavie (1 ; 0, 0, 0, 1, 0)
17. Suisse (3 ; 0, 0, 0, 0, 3)
18. Bulgarie (2 ; 0, 0, 0, 0, 2) (6, 1, 1, 4, 4, 13, -9)
19. Pologne (2 ; 0, 0, 0, 0, 2) (6, 0, 3, 3, 3, 7, -4)
20. Norvège (1 ; 0, 0, 0, 0, 1) (3, 1, 1, 1, 1, 1, 0)
21. Écosse (1 ; 0, 0, 0, 0, 1) (3, 1, 1, 1, 1, 2, -1)
22. Ukraine (1 ; 0, 0, 0, 0, 1) (3, 1, 0, 2, 2, 4, -2)
23. Belgique (1 ; 0, 0, 0, 0, 1) (3, 1, 0, 2, 2, 5, -3)
24. Slovénie (1 ; 0, 0, 0, 0, 1) (3, 0, 2, 1, 4, 5, -1)
24. Autriche (1 ; 0, 0, 0, 0, 1) (3, 0, 1, 2, 1, 3, -2)
25. Lettonie (1 ; 0, 0, 0, 0, 1) (3, 0, 1, 2, 1, 5, -4)
26. Irlande (1 ; 0, 0, 0, 0, 1) (3, 0, 0, 3, 1, 9, -8)

C'est cette méthodologie « contestable » qui explique l'étonnante quatrième place de la Grèce. L'Espagne doit sa première place à ses victoires lors des deux dernières éditions, alors qu'elle n'avait jusqu'alors pas été capable de franchir le cap des quarts de finale.



155 : c'est le nombre de matchs qui ont été joués durant les cinq dernières phases finales d'Euro, à raison de 31 matchs par édition.

379 : c'est le nombre de buts marqués sur ces cinq phases finales. Soit une moyenne de 2,44 buts par match. L'Euro 2000 aura été de loin le plus prolifique, avec 85 buts marqués. L'Euro 1996 aura quant à lui été le plus stérile, avec seulement 64 buts. Lors des trois dernières éditions, le nombre de buts marqués a été assez homogène : 77 en 2004 et 2008 et 76 en 2012.

5 : le nombre record de buts marqués par un seul joueur en phase finale : il s'agit de l'Anglais Alan Shearer en 1996, du Néerlandais Patrick Kluivert et du Yougoslave Savo Milošević en 2000 ainsi que du Tchèque Milan Baroš en 2004. Depuis, le nombre de buts inscrit par le meilleur buteur n'a cessé de décliner : l'Espagnol David Villa n'a inscrit « que » 4 buts lors de l'Euro 2008 tandis que son compatriote Fernando Torres a été « désigné » meilleur buteur de l'Euro 2012 avec 3 réalisations, en étant a égalité avec cinq autres joueurs.

5 : c'est aussi le nombre de joueurs ayant été désignés meilleur joueur du tournoi. Aucun joueur n'a réussi à remporter ce titre deux fois, mais l'Espagne a vu deux de ses joueurs se distinguer : Xavi en 2008 et Andrés Iniesta en 2012. C'est l'Allemand Mathias Sammer qui a reçu cet honneur en 1996, suivi par le Français Zinedine Zidane en 2000 et le Grec Theodoros Zagorakis en 2004. À chaque fois, le meilleur joueur du tournoi faisait partie de l'équipe gagnante.

12 : le nombre de joueurs double champions d'Europe. Ou plutôt, le nombre de joueurs à avoir fait partie de la sélection espagnole à la fois en 2008 et en 2012. Il s'agit des gardiens Iker Casillas et José Manuel Reina, des défenseurs Raul Albiol, Sergio Ramos et Àlvaro Arbeloa, des milieux Andrés Iniesta, Xavi, Francesc Fàbregas, Xabi Alonso, Santiago Cazorla et David Silva ainsi que de l'attaquant Fernando Torres. À noter que l'Espagne est la seule équipe à avoir remporté deux fois le trophée depuis 1996 ainsi que la seule, dans toute l'histoire de l'Euro, à avoir su conserver son titre.

7 : le nombre de buts record inscrit dans un match. Ou plus exactement dans deux matchs, à chaque fois lors de l'Euro 2000, avec l'épique match du premier tour entre la RF Yougoslavie et l'Espagne (3-4) et avec la correction infligée à ces mêmes Yougoslaves par les Pays-Bas en quarts de finale (6-1).

13 : le record de buts inscrit par une équipe lors d'une seule phase finale, codétenu par la France et les Pays-Bas lors de l'Euro 2000.

5 : cinq buts, c'est l'écart le plus important observé lors de matchs de l'Euro entre 1996 et 2012. En quarts de finale de l'Euro 2000, les Pays-Bas ont écrasé la RF Yougoslavie (6-1) et quatre ans plus tard, lors d'un match du premier tour, la Suède a atomisé la Bulgarie (5-0).

• les pays organisateurs ont connu des fortunes diverses, mais aucun d'entre eux n'a réussi à remporter le tournoi. La meilleure performance est à mettre à l'actif du Portugal, finaliste à domicile de l'Euro 2004. L'Angleterre en 1996 et les Pays-Bas en 2000 ont vu leur parcours s'arrêter lors des demi-finales. Les pays organisateurs en 2008 (Autriche et Suisse) et 2012 (Pologne et Ukraine) n'ont pas franchi l'obstacle du premier tour, tout comme la Belgique en 2000.

• la pire équipe sur un seul tournoi est le Danemark de l'Euro 2000, qui a quitté la compétition avec trois défaites en autant de matchs et aucun but marqué pour huit encaissés. La Bulgarie de 2004 et l'Irlande de 2012 présentent un bilan similaire mais ont eu le mérite de marquer un but bien qu'en ayant encaissé neuf.

1 : le nombre de buts encaissés par l'Espagne lors de l'Euro 2012. Sur un seul tournoi depuis 1996, personne n'a fait mieux.

7 : le nombre d'équipes à avoir perdu tous leurs matchs au cours d'un même tournoi. Cette « performance » a été réalisée par la Roumanie et la Turquie en 1996, le Danemark en 2000, la Bulgarie en 2004, la Grèce en 2008 ainsi que par l'Irlande et les Pays-Bas en 2012.

2 : c'est le nombre d'équipes qui ont quitté l'Euro sans marquer le moindre but. Il s'agit de la Turquie en 1996 et du Danemark en 2000.


Découvrez mon nouveau blog : 
http://moy-futbol.blogspot.fr/ 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : BLOGaL
  • BLOGaL
  • : Le BLOGaL vous dit tout sur les véhicules électriques depuis 2008. Nous avons organisé le 5 décembre 2013 à Marseille une conférence sur les voitures électriques et à prolongateur d'autonomie à hydrogène (pile à combustible). Nous soutenons les projets innovants et non carbonés de mobilité.
  • Contact

BLOGaL in english ou autres ?

 

l'hebdo du BLOGaL