Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 10:47

Vous êtes fan de Gran Turismo, vous appréciez tout particulièrement les options de personnalisation et les contenus supplémentaires à télécharger sur le Playstation Network et surtout ce choix incroyable parmi 1031 modèles de voitures ! L’édition collector de Gran Turismo est faite pour vous : une exclusivité, une Nissan GT-R Spec V moulée à l’échelle 1:43, un guide des voitures de 300 pages, un porte-clef GT, un bon pour cinq voitures en DLC, et un certificat d’authenticité numéroté, le tout dans un élégant emballage haut de gamme ; le tout pour 99,99 €.

 


 

(Publi-reportage)

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 11:59

On Wednesday evening, the French team moves to Wembley to challenge the English selection. It is the opportunity for me to return on the future opponent of "Les Bleus".

England is THE homeground of football par excellence. The sport which is the most popular in the world today was born there in the XIXth century. The english clubs, more than centenarians for many of them, are known all over the world and enjoy a big popularity both in England and outside, thanks to the broadcasting, every week, of the First League in worldwide television broadcast. A championship considered as the best of the world, mainly thanks to four giants (Arsenal, Chelsea, Liverpool and Manchester United) combined under the naming " Big Four " who accumulate since ten years the performances in European competitions with plethoric staff and the stars of the round ball.
A championship face in which the selection has a great deal of difficulty in existing.

Nevertheless, the national team of England is the world's oldest. The English federation of football (named "FA" for " Football Association ") is established in 1863 and the selection plays its first match in 1870, in front of her Scottish neighbor. It is nevertheless necessary to wait to see her becoming famous at the international level. Indeed, the english federation enters FIFA only in 1946 having refused to participate in its foundation. Her first participation in the World Cup date of 1950 with a catastrophic elimination from the first tour: a victory for two defeats among which one, historical, was granted in front of the modest squad of the United States. She alternates then the eliminations between the first tour and the quarterfinals.

1966 is the year of the only english coronation during an international competition. This year England organized the World cup and is triumph in finale against former FRG (4-2 a.p.) due to a purpose of Geoffrey Hurst in the extra time, about which we still do not know if it crossed or not the goal line.

Since, nothing or almost. The last big english performance goes back up in 1996 with a semi-final during the organized European championship at home, in shots on goal in front of Germany. It's worse in the World Cup since it is even necessary to go back up to the 1990 edition, in Italy, with an elimination in semi-final in front of FRG in shots on goal to find the track of a real English success.
Since, England goes from disappointment to disappointment, never crossing the quarterfinals. Worse, "The Three Lions" did not even succeed in qualifying themselves for the Euro 2008, a real cataclysm as far as at the same moment the english clubs were reigning over the continent. Indeed, some weeks before the final phase of the European championship, Manchester United and Chelsea were in confrontation in Moscow in finale of the Champions' League.

Measures were taken after this loud defeat and Fabio Capello arrived at the beginning of 2008 to try to restore his former sheen in the English selection. Experimented Italian trainer made a success partially of his mission by qualifying England for the World cup 2010 in the term of an attractive qualifying course (9 victories and 1 defeat) but was not able to prevent his team from sinking during the final phase. Having crossed just the first tour, the English squad collapsed in 1/8th finals in front of Germany (1-4) even if we should talk again and again about the goal inequitably refused to Frank Lampard while the Germans led only 2-1. An injustice which does not however have to hide the sad show proposed by the english selection during the competition and particularly during this match which will have highlighted the gaps of an ageing team.

Always with Capello as selector, England has henceforth for objective to qualify herself for the Euro 2012, what will be probably the last last-ditch struggle of a globally old team. At present the British selection clocks on the second place of her group with seven points, that is three less than the Montenegrin leader who counts however a match furthermore. Having been led easily in Switzerland (3-1 ) then in front of Bulgaria ( 4-0 ), England stumbled has place of residence on the iron defense of the selection of the Balkans, in front of which she granted a draw.

It is though difficult to explain the constant failures of this team by the weakness of its staff. Many english players are considered as being among the best, but it looks like they don't known how to evolve together under the national shirt, and play as a real team. It is certainly difficult for players who are stars in their club to sacrifice themselves for the selection. The Euro 2012 will be the last opportunity for this talented generation to fetch an international trophy. Indeed, in the start of the next edition of the European championship of nations, Frank Lampard and Rio Ferdinand will be 34 years old, Steven Gerrard, John Terry and Ashley Cole will be 32-year-old, for example. It will be necessary then for a new generation to relieve, led by Wayne Rooney, still young ( 25 years) in spite of a big international experience.

The team thus seems complete on all plans and seems even to have found a goalkeeper in the person of Joe Hart. Distrust however, because in past Paul Robinson, Scott Carson, Robert Green even David James were presented as the solution for this post where the talents miss in England.

We must say that it is the very decimated English team which will appear in front of France. Frank Lampard, Wayne Rooney, John Terry and Ashley Cole are failed and in the absence of the executives, the young people (excellent in the lower categories of age) will be lucky. Among them, Micah Richard, Jack Wilshere, Adam Johnson and Andrew Caroll among others are presented as talents in power even if they again have to confirm. Some of them are not moreover holders in their respective clubs. But this trend to appeal to the young people also shows that players' reservoir of very high level is rather weak in England, except the holders. In cause: the short-term policy of many teams of the First En conclusion,League which often prefer to appeal to foreign players rather than to local youths.

In conclusion, we shall note that England dominates very widely the direct confrontations in front of France, with 23 English victories for 9 French victories and 5 draws. At Wembley, the English were 4 times winner for 1 draw and a single defeat, granted in 1999 ( 0-2 ) in front of Les Bleus as the world champions. This day, a young player had shown himself with one victorious doubled (and perhaps even a hat trick ???), certain... Nicolas Anelka.

Nevertheless, England did not win against France since 1997 in Montpelier during the Tournament of France. Since, France and England were in confrontation with four occasions for three French victories ( 1 ) and a draw ( 2 ).


(1) 2-0 in London in (friendly) 1999; 2-1 in Lisbon in 2004 (Euro 2004); 1-0 in Saint-Denis in (friendly) 2008
(2) 1-1 in Saint-Denis in (friendly) 2000 
 
Signé Karim HAMEG,
New co-worker of pages Sports football of the BLOGaL

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 09:49

Mercredi soir, l'équipe de France se déplace à Wembley pour y défier la sélection anglaise. C'est l'occasion pour moi de revenir sur le futur adversaire des Bleus.


L'Angleterre, c'est LA terre de football par excellence. Le sport qui est aujourd'hui le plus populaire au monde y a vu le jour au XIXème siècle. Ses clubs, plus que centenaires pour beaucoup d'entre eux, sont connus dans le monde entier et jouissent d'une grande popularité tant en Angleterre qu'à l'extérieur, grâce à la diffusion, chaque semaine, de la Premier League en mondovision. Un championnat considéré comme le meilleur au monde, principalement grâce à quatre géants (Arsenal, Chelsea, Liverpool et Manchester United) réunis sous l'appellation « Big Four » qui cumulent depuis une dizaine d'années les performances en compétitions européennes avec des effectifs pléthoriques où s'accumulent les stars du ballon rond.
Un championnat face auquel la sélection a bien du mal à exister.


Pourtant, l'équipe nationale d'Angleterre est la plus ancienne au monde. La fédération anglaise de football (nommée « FA » pour « Football Association ») est fondée en 1863 et la sélection joue son premier match en 1870, face à son voisin écossais. Il faut pourtant attendre pour la voir s'illustrer au niveau international. En effet, la fédération anglaise n'entre à la FIFA qu'en 1946 après avoir refusé de participer à sa fondation. Sa première participation en Coupe du Monde date de 1950 avec une catastrophique élimination dès le premier tour : une victoire pour deux défaites dont l'une, historique, a été concédée face à une modeste équipe des États-Unis. Elle alterne ensuite les éliminations entre le premier tour et les quarts de finale.
1966 est l'année du seul et unique sacre anglais lors d'une compétition internationale. Cette année là l'Angleterre organise la Coupe du Monde et s'impose en finale face à la défunte RFA (4-2 a.p.) grâce notamment à un but de Geoffrey Hurst dans la prolongation, dont on ne sait toujours pas à l'heure actuelle s'il a franchi ou non la ligne de but.

Depuis, rien ou presque. La dernière grande performance anglaise remonte à 1996 avec une demi-finale lors du championnat d'Europe organisé à domicile, aux tirs au but face à l'Allemagne. C'est pire en Coupe du Monde puisqu'il faut même remonter à l'édition 1990, en Italie, avec une élimination en demi-finale face à la RFA aux tirs au but pour trouver la trace d'une véritable réussite anglaise.
Depuis, l'Angleterre va de déception en déception, ne dépassant jamais les quarts de finale. Pire, les « Three Lions » ne sont même pas parvenus à se qualifier pour l'Euro 2008, un véritable cataclysme d'autant qu'au même moment les clubs anglais règnent sur le continent. En effet, quelques semaines avant la phase finale du championnat d'Europe, Manchester United et Chelsea s'affrontaient à Moscou en finale de la Ligue des Champions.

Des mesures ont été prises après cet échec retentissant et Fabio Capello est arrivé début 2008 pour tenter de redonner son lustre d'antan à la sélection anglaise. L'expérimenté entraîneur italien a réussi en partie sa mission en qualifiant l'Angleterre pour la Coupe du Monde 2010 au terme d'un joli parcours qualificatif (9 victoires et 1 défaite) mais n'a pu empêcher son équipe de sombrer durant la phase finale. Après avoir passé de justesse le premier tour, les Anglais se sont écroulés en huitièmes de finale face à l'Allemagne (1-4) même si l'on a pas fini de reparler du but injustement refusé à Frank Lampard alors que les Allemands ne menaient que 2-1. Une injustice qui ne doit toutefois pas occulter le triste spectacle proposé par la sélection anglaise durant la compétition et en particulier lors de ce match qui aura mis en exergue les lacunes d'une équipe vieillissante.

Toujours avec Capello à sa tête, l'Angleterre a désormais pour objectif de se qualifier pour l'Euro 2012, ce qui sera probablement le dernier baroud d'honneur d'une équipe globalement âgée. Actuellement la sélection britannique pointe à la deuxième place de son groupe avec sept points, soit trois de moins que le leader monténégrin qui compte toutefois un match de plus. Après s'être facilement imposé en Suisse (3-1) puis face à la Bulgarie (4-0), l'Angleterre a buté a domicile sur la défense de fer de la sélection des Balkans, face à laquelle elle a concédé un match nul et vierge.

 

Difficile d'expliquer les échecs à répétition de cette équipe par la faiblesse de son effectif. Beaucoup de joueurs anglais sont considérés comme étant parmi les meilleurs au monde, mais il n'ont semble t-il pas su, durant toutes les années passées à évoluer ensemble sous le maillot national, constituer une véritable équipe. Il est certainement difficile pour des joueurs qui sont stars dans leur club de se sacrifier pour la sélection. L'Euro 2012 sera la dernière occasion pour cette génération talentueuse d'aller chercher un trophée international. En effet, au coup d'envoi de la prochaine édition du championnat d'Europe des nations, Frank Lampard et Rio Ferdinand auront 34 ans, Steven Gerrard, John Terry et Ashley Cole seront âgés de 32 ans, par exemple. Il sera ensuite temps pour une nouvelle génération de prendre le relais, emmenée par  Wayne Rooney, encore jeune (25 ans) malgré une grosse expérience internationale.
L'équipe semble donc complète sur tous les plans et semble même s'être trouvé un gardien de but en la personne de Joe Hart. Méfiance toutefois, puisque dans le passé Paul Robinson, Scott Carson, Robert Green voire même David James ont été présentés comme la solution à ce poste où les talents manquent en Angleterre.
À noter que c'est une équipe anglaise très décimée qui se présentera face à la France. Frank Lampard, Wayne Rooney, John Terry et Ashley Cole sont forfaits et en l'absence des cadres les jeunes (excellents dans les catégories d'âge inférieures) auront leur chance. Parmi eux, Micah Richards, Jack Wilshere, Adam Johnson et Andrew Carroll entre autres sont présentés comme des talents en puissance même s'ils doivent encore confirmer. Certains d'entre eux ne sont d'ailleurs pas titulaires dans leurs clubs respectifs. Mais cette tendance à faire appel aux jeunes montre également que le réservoir de joueurs de très haut niveau est assez faible en Angleterre, en dehors des titulaires. En cause: la politique court-termiste de nombreuses équipes de Premier League qui préfèrent souvent faire appel à des joueurs étrangers plutôt qu'à des jeunes du cru.


Pour terminer, on notera que l'Angleterre domine très largement dans les confrontations directes face à la France, avec 23 victoires anglaises pour 9 victoires françaises et 5 matchs nuls. À Wembley, les Anglais se sont imposés 4 fois pour 1 nul et une seule défaite, concédée en 1999 (0-2) face à des Bleus alors champions du monde. Ce jour la, un jeune joueur s'était révélé avec un doublé victorieux, un certain... Nicolas Anelka.


Néanmoins, l'Angleterre ne s'est plus imposée face à la France depuis une victoire en 1997 à Montpellier lors du Tournoi de France. Depuis, Français et Anglais se sont affrontés à quatre reprises pour trois victoires françaises (1) et un nul (2).



(1) 2-0 à Londres en 1999 (amical); 2-1 à Lisbonne en 2004 (Euro 2004); 1-0 à Saint-Denis en 2008 (amical)
(2) 1-1 à Saint-Denis en 2000 (amical)



Pour approfondir :/ à lire aussi :


La sélection anglaise pour ce match

et un article très intéressant des Cahiers du Football sur les précédents déplacements de l'équipe de France à Wembley lien

 

 Signé Karim HAMEG,

nouveau collaborateur des pages Sports Football du BLOGaL

Partager cet article

Repost0
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 17:42

 Carroll Crouch

Downing                   Henderson

  Gerrard Barry    

             Gibbs Jagielka Ferdinand G. Johnson

Hart

Qu'en pensez-vous ????

@lx

 

Partager cet article

Repost0
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 17:16

Laurent Blanc a dévoilé aujourd’hui à 14h00 la liste des joueurs retenus pour ce match de prestige qui peut permettre à la France de remonter au classement FIFA face au n°6 mondial :

 
Gardiens: Cédric Carrasso (Bordeaux), Hugo Lloris (Lyon), Steve Mandanda (Marseille)

Défenseurs: Anthony Reveillère (Lyon), Gaël Clichy (Arsenal), Philippe Mexès (AS Rome), Adil Rami (Lille), Mamadou Sakho (PSG), Bacary Sagna (Arsenal), Eric Abidal (Barcelone)

Milieux de terrain: Alou Diarra (Bordeaux), Yoann Gourcuff (Lyon), Yann M'Vila (Rennes), Samir Nasri (Arsenal), Yohan Cabaye (Lille)

Attaquants: Karim Benzema (Real Madrid), Kevin Gameiro (Lorient), Guillaume Hoarau (PSG), Florent Malouda (Chelsea), Loïc Rémy (Marseille), Mathieu Valbuena (Marseille), Dimitri Payet (Saint-Etienne).

 

Voici ce que je propose face à nos meilleurs ennemis anglais :

Benzema Hoarau Rémy

Gourcuff                Nasri

M’Vila

Abidal Mexès Rami Réveillère

Lloris

Avec l’entrée de Malouda, Cabaye et Gameiro à la place de Benzema, Gourcuff et Hoarau.

A suivre …

@lx

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 13:15

Un fervent lecteur du BLOGaL tel que vous maîtrise déjà le sujet "indice UEFA", comment on le calculeson rôle dans l'attribution de trois ou quatre places en Ligue des Champions avec  l'exemple concret de l'Italie qui pourrait perdre un club au profit de l'Allemagne l'an prochain en Ligue des Champions.

 

Dans le cadre des états généraux du football français, voici la proposition du BLOGaL pour améliorer le classement de la France à l'indice UEFA qui est le reflet de la compétitivité de notre Ligue 1 :

 

Tout d'abord un rappel pour ceux qui sont trop pressés pour cliquer sur les liens placés plus haut : la France est actuellement bien calée à la cinquième place de ce classement ce qui lui octroie deux places directes en Ligue des Champions, une place en barrages de LC, et trois places en Europa Ligue.

 

L'enjeu de ce classement se situe soit pour une place de troisième (avec encore une fois l'exemple de l'Allemagne qui gagne au passage une quatrième place en Ligue des Champions / trois clubs qualifiés d'office) ou pour une place de sixième qui obligerait le troisième de Ligue 1 à disputer un tour préliminaire de Ligue des Champions de plus avant les barrages (Comme l'a fait cette année le Zenith St Petersbourg au 3ème tour préliminaire les 27/07 et 04/08 (!) contre les Roumains d'Unirea Urziceni. 

Au départ de la saison 2010/2011, la France en comptant les quatre dernières saisons, a un retard de 10,84 points sur l'Italie et une avance de 9,13 points sur le nouveau 6ème de ce début de saison : l'Ukraine :

  pays 06/07 07/08 08/09 09/10 10/11  points  nbre équipes Retard / 3ème Avance / 6ème
3 Allemagne 9,5 13,5 12,69 18,08    53,77   6    
5 France 10 6,928 11 15    42,93   6 -            10,84               9,13  
6 Ukraine 6,5 4,875 16,63 5,8    33,80   6    

 

A titre de comparaison, l'Italie qui avait une avance de 2,79 points au début de la saison dernière sur l'Allemagne se retrouve au début de la présente saison avec 4,79 points de retard sur celle-ci. Soit 7,58 points gagnés sur une saison de par l'ajout d'une saison 2009/2010 meilleure pour l'Allemagne (18,08 contre 15,43) et le retrait de l'assiette de calcul de la saison 2005/2006 meilleure pour l'Italie (15,36 contre 10,44).

 

On peut lire dans le tableau ci-dessus que France et Allemagne comptent sensiblement le même nombre de points au titre de leur saison 2006/2007 mais par contre l'Allemagne aura plus à perdre au titre de sa saison 2007/2008 (6,5 points d'écart !).

 

L'objectif est donc de dépasser l'Allemagne en trois saisons, en gagnant 4 points sur la saison en cours (2011) et la prochaine (2012) pour commencer la saison 2013 en troisième position avec comme objectif de la terminer dans cette même troisième position. Cela permettrait alors de voir trois clubs français qualifiés d'office pour la Ligue des Champions 2014/2015, plus un en barrages.

 

L'analyse du classement des 6 meilleures pays sur une saison (2009/2010) montre l'axe de progrès :

2009-2010 Total de points
des 6
meilleurs clubs nationaux
  Total de points
des 5
meilleurs clubs nationaux
  Total de points
des 4
meilleurs clubs nationaux
  Total de points
des 3
meilleurs clubs nationaux
  Total de points
des 2
meilleurs clubs nationaux
  Total de points
du
meilleur club national
 
Angleterre 124,5 1 115 1 96 1 75 1 51 3 26 5
France 90 5 90 5 84 4 70 2 53 2 31 1
Espagne 116,5 2 106 2 88 2 69 3 50 4 27 3
Italie 103 4 96,5 4 84 3 69 4 48 5 27 4
Allemagne 108,5 3 99,5 3 83,5 5 66,5 5 54 1 27 2
Portugal 60 6 60 6 58,5 6 53 6 39 6 20 6

 

La France était deuxième au classement si l'on se contente de faire la somme des points acquis par les trois meilleurs clubs. (à la même hauteur que l'Italie et l'Espagne). Mais quand on compte maintenant les six premiers clubs, la France n'est plus que 5ème avec resp. 34,5 26,5 18,5 et 13 points de retard sur l'Angleterre, l'Espagne, l'Allemagne ou l'Italie.

 

Conclusion : il faut arrêter avec Guingamp, Toulouse ou Montpellier en Coupe d'Europe. Il faut favoriser les "gros" du championnat et valoriser les places européennes. Lyon, Bordeaux, Marseille, Lille, Auxerre et PSG, les plus réguliers en championnat depuis 10 ans, doivent jouer une des deux coupes d'Europe tous les ans et c'est à ce prix que ces clubs progresseront, que leurs joueurs progresseront, pour le plus grand bien du championnat de Ligue 1, de l'Equipe de France de football, donc du football français, et pour le plus grand plaisir des (télé-) spectateurs.

 

La différence est grande entre les gains en Ligue des Champions et en Europa Ligue : 22 millions d'Euros pour Lyon éliminé en 1/8 de LC en 2006/2007 pour ... 390 000 Euros pour le PSG éliminé au même stade de la compétition en Europa Ligue. Sauf que nous supporters, nous rêvons d'avoir nos clubs en 1/2 finale ou en finale (cf Marseille et ses finales même perdues). Et c'est bon pour notre indice UEFA ....

 

Bref il faut frapper un grand coup et valoriser les trois places qualificatives pour l'Europa Ligue : la 4ème place, la Coupe de France et la Coupe de la Ligue : ces trois "primes" doivent être placées à la hauteur de la prime pour la troisième place. Toutes les autres étant réduites d'autant sauf les 5ème et 6ème places qui restent inchangées dans le cas où le vainqueur de la coupe (de la ligue et / ou de France) est déjà dans les 4 premiers. Il faut d'ailleurs changer d'urgence un point du règlement : seul le vainqueur de la Coupe (quelle qu'elle soit) récupère la place en Europa League. Cela diminue le risque de voir Calais rapporter zéro points à la France à lindice UEFA la saison d'après.

 

Voici donc ma proposition :

Classement Chiffres 2007/2008 en MEUR   Ma proposition  
Vainqueur coupe de France 1,8 2% 12,1 11%
Vainqueur coupe de la Ligue 2 2% 12,1 11%
1 16,1 14% 16,1 14%
2 14 12% 14 12%
3 12,1 11% 12,1 11%
4 10,5 9% 12,1 11%
5 9,2 8% 9,2 8%
6 8 7% 8 7%
7 6,9 6% 3,2 3%
8 6 5% 2,8 2%
9 5,2 5% 2,4 2%
10 4,5 4% 2,1 2%
11 3,9 3% 1,8 2%
12 3,4 3% 1,6 1%
13 2,9 3% 1,4 1%
14 2,6 2% 1,2 1%
15 2,2 2% 1,0 1%
16 1,9 2% 0,9 1%
17 1,7 1% 0,8 1%
18 0 0% 0,0 0%
19 0 0% 0,0 0%
20 0 0% 0,0 0%
Total : 114,9 1 114,9 1

 

Bien sûr dans un premier temps le 7ème est défavorisé, mais ça le motivera pour être 6ème ! Et si le championnat y gagne en intensité et en qualité, s'il est plus visible sur la scène européenne, il sera mieux vendu sur les TV du reste du monde, donc il rapportera plus d'argent à la Ligue, donc le gateau sera plus gros à partager et le cercle est vertueux.

 

Après se pose également l'idée de ressérer le championnat en le limitant à 18 ou même à 16 ou 14 clubs. Vu le niveau, 14 clubs en Ligue 1 cela suffirait largement. Ce n'est pas encore l'Ecosse, mais Grenoble, Arles ou Boulogne, on s'en passerait bien !

 

A bientôt dans ces colonnes pour d'autres propositions pour le foot français

@lx

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 13:52

Glossaire, Lexique, tout ce que vous recherchez désespérément pour (mieux) comprendre cet bel outil qu'est SAP.

Cette page est un premier test pour voir quel volume de contacts m'apporte un tel sujet.

Ces Messieurs de SAP ont tellement bien traduit leurs items de leur allemand natal que la formation à l'outil tourne au match de sémantique.

Si à travers du nombre de vos visites et commentaires, je trouve la confirmation à mon intuition de besoin de votre part, je m'y mets !!!

Seriez vous prêts à payer 1 EUR pour cette page (une fois complétée ''of course'' ...) ?

Bien sûr, je pourrais envisager de reverser une côte part de mes gains à SAP au titre de l'utilisation de la marque dans ces lignes. 

A vos mulots,

@lx

 

Exemples :

 

PGI                       français

Traiter       signifie         créer (une commande)

Contrat cadre                  contrat

Editer message                imprimer

message                           impression

Partager cet article

Repost0
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 09:10

Voici quelques idées personnelles que j'aimerais mettre en oeuvre pour développer en Europe le concept Project Better Place, avec un grand partenaire, leader sur son marché, qui pourrait être EDF :

 

EDF, en effet, après avoir communiqué en janvier 2008 sur le protocole d’accord conclu entre Renault Nissan et Project Better Place pour le marché israélien, a également communiqué sur l’accord EDF – Renault « zéro émission » passé le 9 octobre 2008 à l’occasion du précédent Mondial de l’automobile. Je pense que ces deux affaires sont liées comme tend à le montrer la date de réalisation espérée, 2011/2012 et les premières réalisations, Z.E. comme zéro émissions, que l'on peut voir au Mondial de l'auto cette année. EDF peut prendre une avance décisive sur ce marché en devenir, à la fois en définissant les normes de demain et en développant un concept marketing nouveau ainsi qu’un réseau de « stations service ».

 

Appelons le projet : « EDF mobile », j’imagine deux phases de développement, une phase d’expérimentation et une phase d’industrialisation :

·        Développement technologique

·        Développement marketing

·        Expérimentation dans une région pilote

·        Industrialisation à l’échelle des implantations du groupe EDF en Europe

Voici une présentation très succincte de ce que pourrait être le projet : « EDF mobile » :

 

Développement technologique

La batterie « grande capacité » doit être développée pour permettre une autonomie de 160 km. Les équipes de EDF R&D peuvent participer à ces recherches avec des fabricants de batteries et d’automobiles (Renault Nissan y travaille déjà).

Pour des trajets au delà de 160 km, des « stations service » permettront d’échanger une batterie vide contre une pleine dans un automate que l’on peut comparer, pour l’encombrement et le temps d’utilisation, à un portique de lavage de voiture. Appelons le « portique de rechargement ».

Les dimensions de ces nouvelles batteries doivent donc être normalisées pour définir également les véhicules et les portiques de renouvellement des batteries.

Le portique de rechargement doit être conçu et développé.

Les véhicules utilisant ces batteries doivent également être conçus et développés. Nous les appellerons « véhicules électriques nouvelle génération ».

 

La direction du projet « EDF mobile », peut lancer, sur la base d’un cahier des charges défini par la R&D EDF, une consultation européenne pour la conception et le développement d’un standard de batteries « grande capacité » et la commercialisation de ces batteries.

De la même façon, La direction du projet « EDF mobile », peut lancer, sur la base d’un cahier des charges défini par la R&D EDF, une consultation européenne pour la conception, le développement et la commercialisation de portiques de rechargement.

Pour les véhicules, le choix est fait de travailler en partenariat avec Renault et Nissan qui prévoient de lancer un modèle de chaque marque en 2012 pour le même prix que le modèle essence équivalent. Une fois le standard de batteries défini, et les efforts de marketing déployés, il est permis de penser que d’autres constructeurs y viendront. Il faut notamment garder à l’esprit que la démarche Project for a better Place vient de Californie, et que les grands constructeurs automobile américains mettent les bouchées doubles pour créer ce marché de l’automobile à zéro émission.

 

Développement marketing

EDF est bien placé pour connaître les exigences de la création d’un nouveau marché en termes marketing avec l’expérience récente de l’ouverture du marché de l’électricité. Après avoir appris à ses clients à acheter le gaz à EDF, il faudra maintenant leur apprendre à faire le plein de la voiture chez EDF. Depuis que le principe de spécialité d’EDF est levé, l’entreprise peut en effet s’attaquer frontalement à de nouveaux concurrents : gaziers aujourd’hui, pétroliers demain. Un plan marketing particulier est à concevoir dans le cadre de ce projet. L’offre d’EDF mobile comprend deux volets complémentaires :

·        Le réseau de portiques de rechargement ainsi que les bornes de recharge,

·        L’opérateur de location de batteries,

o       avec une variante leasing du véhicule électrique nouvelle génération avec sa batterie.

Des partenariats sont à prévoir ou à confirmer avec par exemple des sociétés de parkings pour l’implantation de bornes de recharge, avec des sociétés d’entretien automobile (Feu vert, Norauto, …) pour l’implantation de portiques de rechargement, avec des sociétés de leasing et de location de véhicules pour qu’ils proposent une offre de véhicule électrique nouvelle génération dans leur gamme.

 

Expérimentation dans une région pilote

Parce qu’on ne peut pas développer tout de suite un réseau pour la France entière et encore moins l’ensemble du territoire cible du groupe EDF…

Parce que les constructeurs ne vont pas construire tout de suite un très grand nombre de véhicules…

Parce que la démonstration par l’exemple est un outil marketing éprouvé…

…je pense que le projet « EDF mobile » a intérêt à se déployer dans une région pilote.


 

Industrialisation à l’échelle des implantations du groupe EDF en Europe

Une fois le plan marketing et les pré-requis techniques préparés, une fois la faisabilité démontrée grâce à la région pilote, une filiale peut être créée pour l’industrialisation du concept. A cette phase, d’autres concurrents seront peut-être également en lice. EDF mobile aura l’avantage d’être le précurseur. Cela s’ajoute à l’excellente image de marque de la maison mère EDF ainsi qu’à l’argument écologique d’une électricité produite majoritairement sans CO2.

Les pétroliers proposeront très certainement à terme dans leurs stations des portiques de rechargement. Deux options sont possibles à cette phase : accord ou compétition. Une alliance aurait comme avantage d’accéder très rapidement à de nombreux emplacements. L’inconvénient est de mélanger les énergies classiques avec l’électricité. Dans un modèle économique tout électrique, il serait plus cohérent de proposer des stations 100 % électriques où la nouvelle marque sera seule visible.

 

Pour dérouler la logique de ce projet « EDF mobile », il faut sans plus tarder (si ce n’est déjà fait) lancer les phases de développement technologique et de développement marketing. Il faut également préparer la phase d’expérimentation dans une région pilote :

Pourquoi choisir Provence Alpes Côte d’Azur comme région pilote ?

·        Une forte densité de population sur le littoral - Près des deux tiers de la population, soit environ 3,2 millions de personnes, vit dans les trois principales aires urbaines Marseille, Nice et Toulon. A ces aires urbaines très développées du littoral vient s’ajouter Monaco, qui a à la fois une grande tradition du véhicule électrique, notamment avec le salon du véhicule électrique ainsi qu’un rallye sponsorisé par la SMEG, et une grande visibilité médiatique. Le réseau autoroutier est très bien développé entre ces villes. Les trajets inter-cités sont courts : Aix – Marseille 35 km, Marseille – Toulon 70 km, Toulon – Nice 160 km, Nice – Monaco 20 km, et Marseille – Monaco 230 km. Il suffira donc d’une station de remplacement de batteries au milieu de l’autoroute Aix – Nice, vers Vidauban, après la bifurcation vers l’A57 et Toulon, pour sécuriser toute cette zone. Une autre sur la N7 et des « points de vente » dans les centre-villes et les zones commerciales alentours.

·        L’image positive de la région : bien sûr dans une logique marketing de vitrine de faisabilité, le choix d’une région comme celle-ci n’est pas neutre. Chaque manifestation sera l’occasion de valoriser le choix technologique : par exemple le Festival de Cannes, le Rallye de Monte-Carlo et le Grand Prix de Monaco, …Cette région est très touristique et de nombreux véhicules sont loués. Ils deviendront autant d’essais de notre technologie dans de bonnes conditions.

·        La locomotive de l’industrie du nucléaire dans la région : un autre axe de promotion de ce nouveau type de véhicule électrique passe aussi à mon sens par les sites EDF, les entreprises et les collectivités locales. Il existe sur la région PACA de nombreux sites liés à l’industrie nucléaire : AREVA et CEA, ainsi que la centrale nucléaire de Tricastin, avec une flotte automobile importante, qui peuvent être associés à notre démarche pilote en partageant l’intérêt commun de promotion de l’énergie électrique. La zone géographique entre Pierrelatte et Marcoule par exemple est très fortement tournée vers l’industrie nucléaire. Entre les besoins propres des industriels, leur soutien ainsi que ceux des communes, cette zone a tout pour devenir au nord de la région un point névralgique de développement du véhicule électrique nouvelle génération. Il y a 150 km de Pierrelatte à Marseille, donc une station à prévoir à mi-chemin, vers Cavaillon, sur l’A7 et une autre sur la N7 pour mailler la partie Nord de la région et permettre ainsi de parcourir si besoin les 325 km entre Pierrelatte et Monaco avec deux arrêts pour ravitailler. L’autre pôle nucléaire de la région est Cadarache, à 40 km d’Aix en Provence, avec un potentiel de fort développement lié à l’arrivée d’ITER sur le site.

·        Un minimum de nouvelles stations pour toucher un maximum de nouveaux clients potentiels : Avec les 7 pôles : Monaco, Nice, Toulon, Marseille, Aix, Cadarache et Marcoule/Pierrelatte, auxquels s’ajoutent les relais de Cavaillon et Vidauban, environ 2 millions d’habitants se trouvent concernés par l’offre EDF mobile.

  

Voilà les bases sur le papier (ou l'écran !), il n'y a plus qu'à ...

Vous trouverez ci-dessous un lien :  - Contact - vers mon mail, n'hésitez pas à vous en servir pour mettre en place ensemble ma solution. Cet article recevra également toutes vos remarques et commentaires.

 

@lx

 

Partager cet article

Repost0
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 09:06

D’après le GIEC, 17% du CO2 émis dans le monde en 2004 est issu des transports.

Quand vient l’heure d’acquérir ou de changer sa voiture (c’est mon cas), chacun doit aussi penser à la planète. Il existe dès aujourd’hui des véhicules non polluants et une nouvelle génération arrive bientôt sur le marché comme on le verra dans quelques jours au salon de l’automobile de Francfort.

Partons des voitures.
Elles sont traditionnellement réparties par segments selon leur taille. On peut considérer que les plus petites (segments A, B et C) sont pour leur majeure partie utilisées en ville (ce sont d’ailleurs des … « citadines » ou « mini-citadines »). C’est la catégorie reine pour les 80 % d’Européens qui roulent moins de 60 km par jour (source Renault). Pour ce type de véhicule, qui correspond tout à fait à mon besoin aujourd’hui pour emmener mes enfants à l’école et aller travailler, la solution tout électrique est parfaitement adaptée. La dernière génération, parmi lesquelles la Renault Kangoo, la Nissan Leaf, la Chevrolet Volt (…) permet une autonomie entre 100 et 160 km. Le marché est estimé à 2 millions d’unité d’ici 2015-2020, à la fois pour les particuliers et les professionnels, qui sauront trouver leur intérêt dans le faible coût d’usage de ces voitures.
Pour les segments supérieurs, D, H, SUV et tous terrains, c’est la technologie hybride qui paraît actuellement la meilleure, en associant les techniques actuelles aux performances des nouvelles batteries. Une technique qui fonctionne et qui permet déjà de réduire de 50% la consommation et donc l’émission de CO2, comme le démontre la Toyota Prius et ses 1,2 millions d’exemplaires vendus dans le monde.

Ces deux types de véhicules, tout électriques et hybrides, fonctionnent grâce à un élément fondamental : une batterie. C’est l’équivalent du réservoir d’essence de notre véhicule thermique classique et c’est elle qui a tant retardé l’éclosion des véhicules électriques depuis la « Jamais Contente » de Jenatzy en 1899. Trop lourde, trop longue à charger, d’une trop faible autonomie. Heureusement les chercheurs trouvent parfois, et la dernière génération de batteries Lithium – ion de 24 kWh fournit par exemple à une Kangoo de quoi alimenter son moteur de 70 kW pendant 160 km d’autonomie pour un poids de 230 kg. (source Renault). Le lithium se trouve en assez grande quantité pour fabriquer plusieurs millions de ces batteries, d’autant plus qu’il ne se consomme pas et est recyclable en fin de vie.
Ces batteries coûtent encore cher. Les producteurs pensent parvenir à un prix de vente de 7000 EUR pièce d’ici 2012. Prenons l’exemple d’une CLIO, voiture la plus vendue en France, il faudrait ainsi ajouter 50% au prix de base de la voiture. Pour résoudre ce problème du prix d’achat de la batterie, de nouveaux opérateurs comme Project Better Place proposent l’idée d’un forfait de location. Sur les 8 ans que dure une batterie (et une voiture même si souvent elle change de propriétaire pendant ce temps là), le service de location de la batterie pourrait représenter autour de 90 EUR par mois. Cela semble cher dans l’absolu si on pense que cela s’ajoute à tous les frais que représente déjà notre véhicule thermique actuel.
En vérité la comparaison est un peu plus complexe car elle doit comprendre le prix de l’énergie utilisée pendant la même période : Prenons une base de 15 000 km par an, soit 120 000 km en 8 ans. En ville principalement. A performances équivalentes, notre CLIO diesel consommera 8 l/100 km, avec un prix du gazole à 1 EUR /l + 10% d’incertitudes = 10 560 EUR ; Notre CLIO électrique consommera 0,2 kWh /km avec un kWh tarif heures creuses à 0,0734 EUR / kWh + 10% d’incertitudes = 1 936 EUR.
On trouve donc un gain lié au changement d’énergie de 8624 = 90 EUR / mois.

Un nouveau service à développer autour de l’usage de la voiture
Lors de l’achat de ma CLIO neuve, en plus du financement ou du leasing, avec ou sans prise en charge de toute la maintenance comme on le voit aujourd’hui, on peut imaginer un nouveau service pour payer l’énergie que l’on va consommer : le forfait mensuel.

– Vous voulez une CLIO diesel, voici le forfait qui va avec : 120 000 km en 8 ans, 9 600 l de gazole, à 100 EUR / mois pendant les 8 ans et une carte d’un pétrolier (Total, Esso, …) et 16,8 tonnes de CO2 produites en ville derrière votre voiture, sans parler des Nox car (et c’est scandaleux) le Filtre A Particules n’est pas obligatoire sur les moteurs diesel ;
ou
– Vous choisissez une CLIO électrique et le forfait qui va avec : 120 000 km en 8 ans, la location de la batterie, 24 000 kWh, à 100 EUR / mois pendant les 8 ans et une carte d’un électricien (EDF, Poweo, Direct Energie, EOn …) et 1,8 tonnes de CO2 produites au niveau des centrales électriques, donc pas en ville.
(D’après l’Agence Internationale de l’Energie, le mix énergétique français permet une émission moyenne de 75 g CO2/kWh grâce au nucléaire et à l’hydraulique. Cette valeur diminue fortement la nuit quand les centrales thermiques classiques de pointe, charbon et fuel, ne tournent pas.)
CQFD ça ne vous coûtera pas plus cher de rouler à l’électrique, vu ce que vous gagnerez à chaque passage à la « pompe ». (et pour peu que l’Etat ou la CE incite à ce véhicule, ça devient plus rentable).
En plus du prix et de la propreté de l’énergie utilisée, le moteur électrique a l’avantage essentiel dans nos embouteillages parisiens de s’arrêter quand le véhicule est à l’arrêt. La prochaine fois que vous êtes arrêtés dans un embouteillage (ce soir en rentrant chez vous, comme tous les soirs, ou la semaine prochaine avec la rentrée ?), ouvrez votre fenêtre, sentez, écoutez, avec des véhicules électriques vous n’auriez ni cette odeur, ni ce bruit, et corollaire ni cette perte énergétique. (pour donner un ordre d’idée, de 10 à 15 % de consommation gagnée et donc de CO2 non rejeté selon Citroën entre une C3 « start & go » et le modèle classique.

Et si je m’aventure plus loin que mes 60 km quotidiens ?
Des stations de remplacement de batteries seront bientôt installées en France, à l’instar des stations services auxquelles nous sommes habitués. Ces stations, appelées Quick Drop pour celles déployées par Renault, reprennent le principe proposé par le Californien Better Place : plutôt que de recharger votre batterie, ce qui pourrait prendre près de cinq minutes mais resterait trop long, plutôt vous la remplacer par une pleine, le temps de passer dans un portique semblable un lavage automatique. Pas d’eau ni de rouleau ici mais un automate qui vient retirer la batterie comme on retire celle d’un téléphone portable, mesure l’énergie restante, installe la nouvelle batterie et débite sur votre carte bancaire le plein d’énergie que vous venez de faire en autant de temps qu’il m’aura fallu pour l’écrire.


Tout cela nous le voyons fonctionne donc parfaitement, mais avant de produire les 2 millions de batteries pour l’Europe, et les véhicules et les infrastructures qui vont avec, je lance un appel pendant qu’il est encore temps : Mesdames, Messieurs les ingénieurs, UNIFORMISEZ LES BATTERIES. En effet toutes les batteries doivent pouvoir être interchangeables dans les portiques automates. Il faut donc au plus tôt DEFINIR UNE NORME sur :
– Les batteries : dimensions, emplacement des contacteurs, puissance, tension de sortie ;
– Le mécanisme de déchargement / chargement dans le véhicule.
Nous avons tous un téléphone portable. Imaginez quel confort ce serait si toutes les batteries étaient semblables, interchangeables, si elles se plaçaient toutes de la même façon dans n’importe quel téléphone, si elles se rechargeaient toutes avec le même chargeur …
Vous voyez, l’uniformisation est un facteur clé de la réussite de ces voitures électriques.

Mesdames et Messieurs de la Communauté Européenne, n’hésitez pas à légiférer. Et pas seulement pour imposer une norme unique : en supposant que les lobbies pétroliers laissent faire une chose pareille, et quitte à renoncer aux milliards de la TIPP, tout doit être mis en œuvre pour :
– inciter particuliers et professionnels à investir dans un véhicule électrique plutôt que thermique pour renouveler plus vite le parc,
– favoriser la mise en place du réseau de stations de recharge dans les rues, de type parcmètre, comme il en existe par exemple dans les campings ou les ports de plaisance,
– favoriser la mise en place du réseau de portiques d’échange de batteries pour pouvoir à terme partir en vacances avec sa voiture électrique,
– développer avec les électriciens la capacité supplémentaire nécessaire en termes de production et éventuellement de réseau pour répondre à cette nouvelle demande (50% d’un EPR de 1650 MW pour alimenter 2 millions de véhicules).

Et si je n’ai pas les moyens d’acheter une voiture neuve ?
Tout ce que j’ai écrit jusqu’ici est en cours de préparation d’ici trois ans. Un point n’a pas été évoqué pour des raisons de lobbying, celui des constructeurs automobiles après celui des pétroliers : comment transformer mon véhicule thermique en véhicule électrique ? La question est peut-être techniquement dénuée de sens, mais d’un point de vue économique et écologique c’est autre chose : un coût bien moindre pour le consommateur et du coup une mutation plus rapide du parc, ainsi qu’un recyclage des anciens véhicules (qui sinon iront soit à la casse, soit continueront à polluer ailleurs). Quand les normes sur les batteries seront définies, il faudra donc trouver le moyen d’adapter nos véhicules actuels, au moins les plus récents d’entre eux. Comment remplacer le moteur thermique par l’électrique ? Le réservoir par la batterie ? Ces véhicules « trans-énergisés » pourront-ils être compatibles avec les stations d’échange ? (Au pire ce n’est pas forcément indispensable). Voici un nouveau marché potentiel dans le secteur de l’automobile.


Enfin mon dernier développement pour conclure sur le thème d’aujourd’hui : et si nous transposons au sport automobile ? Et si les 24 heures du Mans étaient gagnées l’an prochain par un sport proto électrique ? Et si la Formule 1 n’était réservée dans deux ans qu’aux monoplaces électriques ? La compétition, vitrine de la technologie au plus haut niveau, doit à mon sens montrer le chemin comme ce fut le cas par le passé pour d’autres technologies. Alonso, Vettel et Hamilton seront toujours aussi impressionnants au volant de leurs F1 électriques, sans bruit ni CO2. Je suis sûr qu’à Monaco, où le rallye des véhicules électrique existe déjà, ce genre d’initiative serait fortement appréciée, et comme sur tous les autres circuits le sport automobile se réconcilierait avec l’environnement.

@lx

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 09:55

Sur les 7 derniers exercices (depuis 2003/2004 et Monaco en finale), plus celui en cours, le BLOGaL a regardé les classements des meilleurs buteurs en Ligue des Champions.

 

Notre but était d'aider Jean-Claude Dassier dans son choix de buteur pour Didier Deschamps. (vous savez, l'entraîneur de Monaco en 2003/2004 avec un certain Morientes meilleur buteur de la compétition).

 

Voilà les 31 noms qui arrivent donc en tête :

 

1 Didier Drogba 27
2 A. Shevchenko 24
3 Lionel Messi 23
4 Van Nistelrooy 22
5 Thierry Henry 21
6 Steven Gerrard 20
7 C. Ronaldo 19
8 Kaká 19
9 Wayne Rooney 17
10 Adriano 16
11 F. Morientes 16
12 Samuel Eto'o 16
13 D. Trezeguet 14
14 F. Inzaghi 14
15 Raúl 14
16 Lisandro Lopez 13
17 Roy Makaay 13
18 Ibrahimovic 12
19 Miroslav Klose 11
20 Peter Crouch 11
21 Ronaldinho 11
22 F. Fabregas 10
23 A. Gilardino 9
24 Cléo 9
25 Juninho 9
26 Yssouf Koné 8
27 Dado Prso 7
28 Dirk Kuyt 7
29 Ivica Olic 7
30 Luís Fabiano 7
31 M. Chamakh 7

 

Vous y avez trouvé Rémy ou Gignac vous ?

Par contre Lyon et Aulas ne se sont pas trompés avec Lisandro Lopez, même si celui-ci a plus que doublé sont total l'an dernier. Ce que recherchait DD avec Luis Fabiano en somme (il avait marqué ses 7 buts en une seule saison) ou Gilardino.

Dans les joueurs "approchables" :

  • Shevshenko (34 ans, parti libre à Kiev),
  • Van Nistelrooy (34 ans aussi, parti pour 15 M€ à Hambourg),
  • Adriano (28 ans, parti libre à la Roma),
  • Morientes (34 ans, parti à la retraite de ... Marseille !!! Ah oui, là c'est le contre-exemple parfait qui démontre qu'il vaut mieux avoir 28 ans (Morientes en 2004) que 34 !).
  • David Trezeguet (32 ans, parti libre à Alicante),
  • Pippo Inzaghi (37 ! ans et encore 33 matchs joués l'an dernier, et déjà 2 buts en 4 matchs cette saison, alors que son petit frère a déjà raccroché ses crampons !)
  • Raul (33 ans, parti gratuit à Shalke 04),
  • Roy Makaay (35 ans) a pris sa retraite de joueur et sévit maintenant sur le banc.
  • Klose (32 ans) est-il approchable ou restera-t-il au Bayern ? En tous cas Rudi Voeller a laissé une bonne image des attaquants allemands à l'OM ...
  • Peter Crouch (29 ans) ferait sans doute facilement oublier Brandao, mais on peut oublier le côté "approchable".
  • Ronaldinho (30 ans) doit être un des plus jeunes joueurs du Milan AC ! Ils pourraient nous le prêter pour qu'il apprenne le métier. Ronaldinho a toujours fait des matchs fantastiques au Vélodrôme...
  • Gilardino (28 ans) rien à dire : choix hyper logique / sniff !
  • Luis Fabiano (29 ans) rien à dire : choix hyper logique / re-sniff !
  • Cléo (25 ans), c'est tout nouveau tout beau, donc on ne pouvait pas le connaitre avant, mais ce Brésilien est à suivre dans son groupe avec son équipe du Partizan Belgrade.
  • Yssouf Koné (28 ans), pas cher, joue à Cluj.

 

Notre choix ... Klose ! Il est sous contrat jusqu'au 30/06/2011 et peut donc signer où il veut gratuitement à partir de janvier. Si le Bayern veut récupérer quelques sous (sa côte est estimée à 7,5 M€), il pourrait partir au mercato. Monsieur Dassier, voici son agent : ASBW Sport Marketing GmbH !

 

@lx du BLOGaL

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : BLOGaL
  • BLOGaL
  • : Le BLOGaL vous dit tout sur les véhicules électriques depuis 2008. Nous avons organisé le 5 décembre 2013 à Marseille une conférence sur les voitures électriques et à prolongateur d'autonomie à hydrogène (pile à combustible). Nous soutenons les projets innovants et non carbonés de mobilité.
  • Contact

BLOGaL in english ou autres ?

 

l'hebdo du BLOGaL