Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 22:25

Après deux matchs face à de grandes nations du football, l'Angleterre puis le Brésil, et avant d'affronter la Croatie en amical, l'équipe de France se déplace chez une petite nation du football pour le cadre des éliminatoires de l'Euro 2012. Un court déplacement va en effet mener les Bleus chez leur petit voisin luxembourgeois.



Il est forcément difficile de présenter une sélection aussi modeste. Le Luxembourg a pris pour habitude de collectionner les mauvais résultats et n'a jamais participé à un tournoi majeur. Considéré comme étant l'un des petits poucets du continent européen, il ne pointe qu'à la 117ème place au classement FIFA de mars, soit au 47ème rang européen (sur 53 équipes). Mais ces difficultés sont normales pour un si petit pays, plus de 200 fois plus petit que la France (2.500 km²) et 120 fois moins peuplé (500.000 habitants).

Le Luxembourg s'est pourtant inséré très tôt dans l'histoire du football mondial. Il a adhéré à la FIFA dès 1910. L'année suivante, la sélection luxembourgeoise joue le premier match de son histoire... face à l'équipe de France et concède une lourde défaite (1-4).
En 1920, elle participe à son premier tournoi international lors des Jeux Olympiques d'Anvers et est éliminée dès le premier tour, battue par les Pays-Bas (0-3). Le tournoi de football des Jeux Olympiques est d'ailleurs à ce jour la seule compétition internationale à laquelle le Luxembourg a participé. De 1920 à 1952, il n'a d'ailleurs manqué aucun de ces tournois (sauf en 1932, année où il n'y avait pas d'épreuve de football) sans jamais franchir le premier tour. Le Luxembourg est néanmoins parvenu à remporter un match lors de ses deux dernières participations au tournoi : face à l'Afghanistan en 1948 (6-0) et, plus surprenant, face à la Grande-Bretagne en 1952 (5-3 a.p.). Il est néanmoins important de noter que toutes ces participations ont eu lieu à une époque où les qualifications n'existaient pas et où les équipes participantes étaient invitées. Dès 1956, des éliminatoires ont été mis en place et dès lors on n'a plus revu la sélection luxembourgeoise participer au tournoi olympique de football masculin.
Le Luxembourg n'est jamais parvenu à participer à une phase finale de Coupe du Monde et il a même régulièrement terminé à la dernière place de son groupe éliminatoire. Sauf lors des qualifications pour l'édition sud-africaine de 2010 où il avait terminé avant-dernier avec cinq points devant la Moldavie, et avec notamment une victoire surprenante en Suisse (2-1).
Le bilan est un petit peu plus glorieux en ce qui concerne les éliminatoires de Championnats d'Europe des Nations. Pour sa première participation à cette compétition, en 1964, le Luxembourg a surpris en atteignant les quarts de finale, en éliminant au passage les Pays-Bas (3-2, en huitièmes de finale) où il tombera face au Danemark, non sans contraindre les Scandinaves à devoir passer par un match d'appui (perdu 0-1) après deux matchs nuls (3-3, 2-2, à une époque où la règle des buts à l'extérieur n'existe pas encore). Malheureusement pour les Luxembourgeois, à l'époque seuls les demi-finalistes sont considérés comme ayant réellement participé au tournoi et cet exploit n'aura donc jamais valeur de qualification. La suite est plus classique et le Luxembourg finit régulièrement dernier de ses groupes de qualification. Sauf durant les éliminatoires de l'édition 1996 où avec trois victoires (deux fois face à Malte et surtout une fois face à la République Tchèque) et un nul (face à la Biélorussie) la sélection luxembourgeoise terminera à l'avant-dernière place, avec l'honorable total de dix points. C'est à ce jour le meilleur parcours luxembourgeois lors d'une phase éliminatoire.
Le Luxembourg a mal débuté ses éliminatoires de l'Euro 2012. En quatre matchs, il s'est incliné à trois reprises (face à la Bosnie-Herzégovine (0-3), en Albanie (0-1) et en France (0-2)) mais il est parvenu à tenir en échec la Biélorussie (0-0). Même si cette équipe a des résultats globalement médiocres, il faudra se méfier d'elle car elle est capable de certains coups. Ne serait-ce qu'au match « aller » (peut-on vraiment parler de matchs aller et retour dans une phase de poules?) face aux Bleus, à Metz, où au prix d'une défense héroïque le Luxembourg ne s'est incliné que par 2-0. Mais il a aussi à son actif quelques résultats bien plus glorieux ces dernières années : le nul concédé en octobre dernier face à la Biélorussie (0-0) donc, et aussi quelques victoires, notamment en Suisse, en septembre 2008 (2-1) mais aussi en février dernier contre la Slovaquie (2-1). En novembre, le Luxembourg est également parvenu à tenir l'Algérie en échec (0-0).

Peu de joueurs luxembourgeois sont connus en France. Parmi les plus célèbres, citons néanmoins Robby Langers (ancien joueur de Marseille, Metz et Nice entre autres) ainsi que Jeff Strasser, qui a évolué récemment à Metz et à Strasbourg. Ce dernier est le recordmen du nombre de sélections avec l'équipe nationale du Luxembourg (98). Strasser a arrêté sa carrière en club mais se tient toujours à disposition de sa sélection, alors que l'on est plutôt habitués à l'inverse. Il ne figure néanmoins pas parmi les joueurs choisis par le sélectionneur Luc Holtz, en poste depuis août 2010 (en lieu et place de l'ancien joueur de Metz et du Standard Liège Guy Hellers), pour affronter la France. egalement absent : le capitaine René Peters, suspendu après avoir été expulsé à l'aller. Deux joueurs du championnat de France (de Ligue 2) figurent dans cette sélection : le défenseur Mario Mutsch (26 ans, Metz) ainsi que le tout jeune Tom Laterza (18 ans, Sedan). Figure aussi dans cette sélection l'attaquant Daniel Da Mota, double buteur face à la Slovaquie. Sélection que voici en détail :
Gardiens : Jonathan Joubert (F91 Dudelange), Marc Oberweis (AS Jeunesse Esch).
Défenseurs : Guy Blaise (R. Excelsior Virton), Ante Bukvić (FC Differdange 03), Eric Hoffmann (AS Jeunesse Esch), Massimo Martino (FC RM Hamm Benfica), Mario Mutsch (FC Metz), Jacques Plein (FC Etzella Ettelbruck), Tom Schnell (CS Fola Esch).
Milieux : Gilles Bettmer (FC Differdange 03), Michel Kettenmeyer (FC Differdange 03), Dan Collette (AS Jeunesse Esch), Charles Leweck (AS Jeunesse Esch), René Peters (AS Jeunesse Esch), Lars Gerson (Kongsvinger IL), Dimitri Kitenge (FC RM Hamm Benfica), Tom Laterza (CS Sedan Ardennes), Ben Payal (F91 Dudelange).
Attaquants : Daniel Da Mota (F91 Dudelange), Maurice Deville (TSV Alemannia Aachen), Aurélien Joachim (FC Differdange 03)
(source : uefa.com)

Dans son histoire footballistique, le Luxembourg a souvent été amené à rencontrer la France. C'est face aux Bleus que les Luxembourgeois ont disputé la première rencontre de leur histoire, le 29 octobre 1911 (défaite 1-4). C'est également face aux Français qu'ils ont enregistré leur première victoire le 8 février 1914 (5-4). Victoire qui reste à ce jour la seule face à l'équipe de France. Le bilan total est très favorable aux Bleus avec 13 victoires pour 1 défaite en 14 rencontres. Le dernier match entre les deux équipes a eu lieu le 12 octobre dernier, à Metz, au match « aller », pour le compte des éliminatoires de l'Euro 2012. Grâce à des réalisations de Benzema et Gourcuff, la France a remporté une courte victoire (2-0).

 

Karim

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : BLOGaL
  • BLOGaL
  • : Le BLOGaL vous dit tout sur les véhicules électriques depuis 2008. Nous avons organisé le 5 décembre 2013 à Marseille une conférence sur les voitures électriques et à prolongateur d'autonomie à hydrogène (pile à combustible). Nous soutenons les projets innovants et non carbonés de mobilité.
  • Contact

BLOGaL in english ou autres ?

 

l'hebdo du BLOGaL