Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 09:10

Voici quelques idées personnelles que j'aimerais mettre en oeuvre pour développer en Europe le concept Project Better Place, avec un grand partenaire, leader sur son marché, qui pourrait être EDF :

 

EDF, en effet, après avoir communiqué en janvier 2008 sur le protocole d’accord conclu entre Renault Nissan et Project Better Place pour le marché israélien, a également communiqué sur l’accord EDF – Renault « zéro émission » passé le 9 octobre 2008 à l’occasion du précédent Mondial de l’automobile. Je pense que ces deux affaires sont liées comme tend à le montrer la date de réalisation espérée, 2011/2012 et les premières réalisations, Z.E. comme zéro émissions, que l'on peut voir au Mondial de l'auto cette année. EDF peut prendre une avance décisive sur ce marché en devenir, à la fois en définissant les normes de demain et en développant un concept marketing nouveau ainsi qu’un réseau de « stations service ».

 

Appelons le projet : « EDF mobile », j’imagine deux phases de développement, une phase d’expérimentation et une phase d’industrialisation :

·        Développement technologique

·        Développement marketing

·        Expérimentation dans une région pilote

·        Industrialisation à l’échelle des implantations du groupe EDF en Europe

Voici une présentation très succincte de ce que pourrait être le projet : « EDF mobile » :

 

Développement technologique

La batterie « grande capacité » doit être développée pour permettre une autonomie de 160 km. Les équipes de EDF R&D peuvent participer à ces recherches avec des fabricants de batteries et d’automobiles (Renault Nissan y travaille déjà).

Pour des trajets au delà de 160 km, des « stations service » permettront d’échanger une batterie vide contre une pleine dans un automate que l’on peut comparer, pour l’encombrement et le temps d’utilisation, à un portique de lavage de voiture. Appelons le « portique de rechargement ».

Les dimensions de ces nouvelles batteries doivent donc être normalisées pour définir également les véhicules et les portiques de renouvellement des batteries.

Le portique de rechargement doit être conçu et développé.

Les véhicules utilisant ces batteries doivent également être conçus et développés. Nous les appellerons « véhicules électriques nouvelle génération ».

 

La direction du projet « EDF mobile », peut lancer, sur la base d’un cahier des charges défini par la R&D EDF, une consultation européenne pour la conception et le développement d’un standard de batteries « grande capacité » et la commercialisation de ces batteries.

De la même façon, La direction du projet « EDF mobile », peut lancer, sur la base d’un cahier des charges défini par la R&D EDF, une consultation européenne pour la conception, le développement et la commercialisation de portiques de rechargement.

Pour les véhicules, le choix est fait de travailler en partenariat avec Renault et Nissan qui prévoient de lancer un modèle de chaque marque en 2012 pour le même prix que le modèle essence équivalent. Une fois le standard de batteries défini, et les efforts de marketing déployés, il est permis de penser que d’autres constructeurs y viendront. Il faut notamment garder à l’esprit que la démarche Project for a better Place vient de Californie, et que les grands constructeurs automobile américains mettent les bouchées doubles pour créer ce marché de l’automobile à zéro émission.

 

Développement marketing

EDF est bien placé pour connaître les exigences de la création d’un nouveau marché en termes marketing avec l’expérience récente de l’ouverture du marché de l’électricité. Après avoir appris à ses clients à acheter le gaz à EDF, il faudra maintenant leur apprendre à faire le plein de la voiture chez EDF. Depuis que le principe de spécialité d’EDF est levé, l’entreprise peut en effet s’attaquer frontalement à de nouveaux concurrents : gaziers aujourd’hui, pétroliers demain. Un plan marketing particulier est à concevoir dans le cadre de ce projet. L’offre d’EDF mobile comprend deux volets complémentaires :

·        Le réseau de portiques de rechargement ainsi que les bornes de recharge,

·        L’opérateur de location de batteries,

o       avec une variante leasing du véhicule électrique nouvelle génération avec sa batterie.

Des partenariats sont à prévoir ou à confirmer avec par exemple des sociétés de parkings pour l’implantation de bornes de recharge, avec des sociétés d’entretien automobile (Feu vert, Norauto, …) pour l’implantation de portiques de rechargement, avec des sociétés de leasing et de location de véhicules pour qu’ils proposent une offre de véhicule électrique nouvelle génération dans leur gamme.

 

Expérimentation dans une région pilote

Parce qu’on ne peut pas développer tout de suite un réseau pour la France entière et encore moins l’ensemble du territoire cible du groupe EDF…

Parce que les constructeurs ne vont pas construire tout de suite un très grand nombre de véhicules…

Parce que la démonstration par l’exemple est un outil marketing éprouvé…

…je pense que le projet « EDF mobile » a intérêt à se déployer dans une région pilote.


 

Industrialisation à l’échelle des implantations du groupe EDF en Europe

Une fois le plan marketing et les pré-requis techniques préparés, une fois la faisabilité démontrée grâce à la région pilote, une filiale peut être créée pour l’industrialisation du concept. A cette phase, d’autres concurrents seront peut-être également en lice. EDF mobile aura l’avantage d’être le précurseur. Cela s’ajoute à l’excellente image de marque de la maison mère EDF ainsi qu’à l’argument écologique d’une électricité produite majoritairement sans CO2.

Les pétroliers proposeront très certainement à terme dans leurs stations des portiques de rechargement. Deux options sont possibles à cette phase : accord ou compétition. Une alliance aurait comme avantage d’accéder très rapidement à de nombreux emplacements. L’inconvénient est de mélanger les énergies classiques avec l’électricité. Dans un modèle économique tout électrique, il serait plus cohérent de proposer des stations 100 % électriques où la nouvelle marque sera seule visible.

 

Pour dérouler la logique de ce projet « EDF mobile », il faut sans plus tarder (si ce n’est déjà fait) lancer les phases de développement technologique et de développement marketing. Il faut également préparer la phase d’expérimentation dans une région pilote :

Pourquoi choisir Provence Alpes Côte d’Azur comme région pilote ?

·        Une forte densité de population sur le littoral - Près des deux tiers de la population, soit environ 3,2 millions de personnes, vit dans les trois principales aires urbaines Marseille, Nice et Toulon. A ces aires urbaines très développées du littoral vient s’ajouter Monaco, qui a à la fois une grande tradition du véhicule électrique, notamment avec le salon du véhicule électrique ainsi qu’un rallye sponsorisé par la SMEG, et une grande visibilité médiatique. Le réseau autoroutier est très bien développé entre ces villes. Les trajets inter-cités sont courts : Aix – Marseille 35 km, Marseille – Toulon 70 km, Toulon – Nice 160 km, Nice – Monaco 20 km, et Marseille – Monaco 230 km. Il suffira donc d’une station de remplacement de batteries au milieu de l’autoroute Aix – Nice, vers Vidauban, après la bifurcation vers l’A57 et Toulon, pour sécuriser toute cette zone. Une autre sur la N7 et des « points de vente » dans les centre-villes et les zones commerciales alentours.

·        L’image positive de la région : bien sûr dans une logique marketing de vitrine de faisabilité, le choix d’une région comme celle-ci n’est pas neutre. Chaque manifestation sera l’occasion de valoriser le choix technologique : par exemple le Festival de Cannes, le Rallye de Monte-Carlo et le Grand Prix de Monaco, …Cette région est très touristique et de nombreux véhicules sont loués. Ils deviendront autant d’essais de notre technologie dans de bonnes conditions.

·        La locomotive de l’industrie du nucléaire dans la région : un autre axe de promotion de ce nouveau type de véhicule électrique passe aussi à mon sens par les sites EDF, les entreprises et les collectivités locales. Il existe sur la région PACA de nombreux sites liés à l’industrie nucléaire : AREVA et CEA, ainsi que la centrale nucléaire de Tricastin, avec une flotte automobile importante, qui peuvent être associés à notre démarche pilote en partageant l’intérêt commun de promotion de l’énergie électrique. La zone géographique entre Pierrelatte et Marcoule par exemple est très fortement tournée vers l’industrie nucléaire. Entre les besoins propres des industriels, leur soutien ainsi que ceux des communes, cette zone a tout pour devenir au nord de la région un point névralgique de développement du véhicule électrique nouvelle génération. Il y a 150 km de Pierrelatte à Marseille, donc une station à prévoir à mi-chemin, vers Cavaillon, sur l’A7 et une autre sur la N7 pour mailler la partie Nord de la région et permettre ainsi de parcourir si besoin les 325 km entre Pierrelatte et Monaco avec deux arrêts pour ravitailler. L’autre pôle nucléaire de la région est Cadarache, à 40 km d’Aix en Provence, avec un potentiel de fort développement lié à l’arrivée d’ITER sur le site.

·        Un minimum de nouvelles stations pour toucher un maximum de nouveaux clients potentiels : Avec les 7 pôles : Monaco, Nice, Toulon, Marseille, Aix, Cadarache et Marcoule/Pierrelatte, auxquels s’ajoutent les relais de Cavaillon et Vidauban, environ 2 millions d’habitants se trouvent concernés par l’offre EDF mobile.

  

Voilà les bases sur le papier (ou l'écran !), il n'y a plus qu'à ...

Vous trouverez ci-dessous un lien :  - Contact - vers mon mail, n'hésitez pas à vous en servir pour mettre en place ensemble ma solution. Cet article recevra également toutes vos remarques et commentaires.

 

@lx

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : BLOGaL
  • BLOGaL
  • : Le BLOGaL vous dit tout sur les véhicules électriques depuis 2008. Nous avons organisé le 5 décembre 2013 à Marseille une conférence sur les voitures électriques et à prolongateur d'autonomie à hydrogène (pile à combustible). Nous soutenons les projets innovants et non carbonés de mobilité.
  • Contact

BLOGaL in english ou autres ?

 

l'hebdo du BLOGaL