Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 10:08

Deuxième partie de la présentation du championnat russe 2011/2012, avec cette fois les équipes. L'ordre indiqué est celui du classement de la saison dernière.

(retrouvez la première et la troisième partie de cet article)


Zenit Saint-Pétersbourg : un titre à défendre
Auteur d'une saison 2010 époustouflante sous la houlette de l'Italien Luciano Spaletti (trois défaites seulement, toutes compétitions confondues !) avec à la clé un doublé coupe-championnat et un parcours quasi-parfait en Ligue Europa (malgré une non-qualification pour la Ligue des Champions), le Zenit Saint-Pétersbourg tentera de conserver ce niveau de performance avant de retrouver en septembre la Ligue des Champions. La saison 2011 a en tout cas commencé sur les chapeaux de roue pour le Zenit, avec une victoire en Super Coupe face au CSKA Moscou (1-0) et une qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa face aux Young Boys de Berne (1-2, 3-1).
Contrairement à ses habitudes, le club de Saint-Pétersbourg n'a pas beaucoup investi en transferts cet hiver. Seuls deux joueurs jeunes sont arrivés pour compléter un effectif déjà bien fourni avec notamment Danny, meilleur joueur de la saison 2010, et le buteur Alexandr Kerjakov : l'ailier portugais Vieirinha (25 ans) arrivé en provenance du PAOK Salonique, qui vient rejoindre la colonie lusitanienne du club ainsi que Nicolás Peñalillo, un jeune (19 ans) milieu de terrain chilien arrivé en provenance du club d'Everton de Viña del Mar. Des arrivées nécessaires pour compenser la blessure de Vladimir Bystrov qui sera indisponible pendant six mois. Les seuls départs importants concernent deux remplaçants en manque de temps de jeu : le défenseur croate Ivica Križanac est rentré au pays (plus précisément au RNK Split) après six ans de bons et loyaux services tandis que le milieu offensif italien Alessandro Rosina a été prêté à Cesena. Et malgré ses bonnes performances de la saison dernière (surtout en prêt au Tom Tomsk, moins en vue au Roubine Kazan), l'avant-centre international biélorusse Sergueï Kornilenko n'a pas été conservé et a été de nouveau prêté, cette fois du côté de l'Angleterre et plus précisément de Blackpool

CSKA Moscou : à la reconquête du titre
Deuxième club le plus titré de Russie (trois titres de champion, certes loin derrière les neuf du Spartak Moscou), quart de finaliste de la Ligue des Champions la saison dernière (battu par l'Inter Milan (0-1, 0-1)) le CSKA est aussi le dernier club moscovite à avoir, à ce jour, remporté le championnat. Encore en lice en Ligue Europa (cinq victoires et un nul en phase de poule et une qualification pour les huitièmes de finale face aux Grecs du PAOK Salonique (1-0, 1-1)), l'ancien club de l'Armée Rouge, entraîné par Leonid Sloutski, compte s'appuyer sur son excellente deuxième partie de saison dernière, grâce à un excellent recrutement avec notamment le retour de prêt de Vagner Love, très efficace, et les arrivées de Zoran Toši
ć et de Seydou Doumbia.Cette dynamique lui a permis d'accrocher une place en Ligue des Champions, pour reconquérir un titre qui le fuit depuis 2006.
Possédant un effectif de très haut niveau, avec pléthore d'internationaux notamment russes avec le portier de la sélection Igor Akinfeev entre autres, tant en qualité qu'en quantité, le CSKA n'a pas fait de folies durant ce mercato hivernal. Aucun départ majeur n'est à signaler et seuls deux joueurs ont rejoint le club : le jeune défenseur central néo-international russe Viktor Vassine (22 ans) arrivé en provenance du Spartak Naltchik (mais qui s'est gravement blessé durant la pré-saison et qui manquera la compétition pendant six mois) ainsi que le milieu de terrain international letton Aleksandrs Cau
ņa, prêté par le club champion de Lettonie, le Skonto Riga.

Roubine Kazan : vers un nouveau cycle
Champion flamboyant en 2008 et, surtout, en 2009, le Roubine Kazan a vécu une saison 2010 plus difficile. Si le club tatar a terminé malgré tout sur le podium (ce qui lui vaudra de disputer le troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions, compétition où il a été éliminé au premier tour et reversé en seizièmes de finale de la Ligue Europa, où il a été éliminé en seizièmes de finale par le FC Twente (0-2, 2-2)) en n'ayant perdu que deux matchs en championnat et en n'encaissant que seize buts, il a péché offensivement, en ne marquant qu'à 37 reprises en 30 matchs, soit une moyenne à peine supérieure à un but par match. Conséquence : un grand nombre de matchs nuls qui ont pénalisé le Roubine dans sa conquête d'un troisième titre consécutif. Ces absences offensives s'expliquent par la perte des trois principaux atouts offensifs, déterminants dans la conquête du titre en 2009 : Alejandro Domínguez tout d'abord, meilleur joueur du championnat russe en 2009, qui a rejoint Valence. Puis durant le mercato estival, le buteur Alexandr Boukharov et le capitaine Sergueï Semak ont tous les deux rejoint le Zenit Saint-Pétersbourg.
Toujours entraîné par le Turkmène Kourban Berdiyev, le club tatar a décidé de recruter assez massivement cet hiver et surtout en attaque. Les flops offensifs Obafemi Martins et Sergueï Kornilenko ont quitté le club. Révélation de la saison dernière sous le maillot du Spartak Naltchik (10 buts), le jeune Vladimir Diadioune (22 ans) a été rappelé de son prêt. Outre l'international brésilien Carlos Eduardo, arrivé l'été dernier, il sera épaulé par les recrues Igor Lebedenko (27 ans, ex-Rostov), Petr Nemov (27 ans, ex-Saturn) et par le jeune meneur de jeu biélorusse Sergueï Kislyak (23 ans, ex-Dynamo Minsk) connu pour avoir inscrit le but de la victoire pour sa sélection au Stade de France en septembre dernier. Le gardien Ryjikov, les défenseurs César Navas, Bocchetti et Ansaldi ainsi que le capitaine Noboa seront les tauliers de cette équipe.

Spartak Moscou : un retour au sommet ?
Qualifiés pour la Ligue des Champions cette saison (troisième de son groupe, le club a été reversé en seizièmes de finale de la Ligue Europa où il a battu le FC Bâle (3-2, 1-1)) après sa deuxième place obtenue en 2009, le Spartak Moscou a rencontré au cours de cette compétition l'Olympique de Marseille. Et l'on ne peut s'empêcher de comparer ces deux clubs. En effet, comme l'OM, le Spartak est le club le plus titré de son pays. Et comme l'OM (du moins, jusqu'à l'année dernière), il traverse une période creuse après une longue période faste. De 1992 à 2001, le géant moscovite a raflé neuf des dix titres mis en jeu. Et depuis, plus rien, si ce n'est une victoire en coupe en 2003. En 2010, le Spartak a encore raté le coche en terminant seulement à la quatrième place, ratant du même coup la qualification pour la prochaine Ligue des Champions.
Sous la coupe de l'ancienne légende du football russe Valeri Karpine, le Spartak est parvenu à conserver la plupart de ses meilleurs joueurs. Le serial buteur Welliton, le capitaine Alex, les frères Kombarov, l'Irlandais Aiden McGeady et l'Argentin Nicolás Pareja, entre autres, sont toujours la. Seul départ notable : celui de l'international russe Ivan Saenko qui a résilié son contrat après deux dernières saisons minées par les blessures. Côté arrivées, le Spartak a surtout enregistré des retours de prêt de certains de ses jeunes joueurs. Certains se sont aguerris comme Pavel Yakovlev, meilleur jeune du championnat la saison dernière sous les couleurs de Samara, ou comme Artiom Dziouba, auteur de 10 buts avec le Tom Tomsk la saison dernière. L'international argentin Marcos Rojo (bientôt 21 ans, ex-Estudiantes La Plata), le tout jeune Emin Makhmoudov (18 ans, ex-Saturn) ainsi que l'ancien défenseur du Barça Rodrí (27 ans, ex-Alicante) ont aussi rejoint le club.
(Pour plus d'informations : Fratria, site francophone sur le Spartak Moscou)

Lokomotiv Moscou : de retour en Coupe d'Europe ?
Depuis une élimination en phase de groupes de la défunte Coupe de l'UEFA en 2007/2008, le Lokomotiv Moscou n'est jamais parvenu a renouer avec les compétitions continentales. Pire encore, il a été humilié cette année en Ligue Europa (grâce à sa quatrième place en 2009) en se faisant sortir dès les barrages par la modeste équipe suisse de Lausanne-Sport, qui évolue pourtant en deuxième division (1-1, 1-1 a.p., 3-4 t.a.b.). Cinquième en 2010, le Lokomotiv, première équipe russe de l'ère post-Spartak a remporter le championnat (en 2002) aura l'occasion de renouer avec la Ligue Europa dès la saison prochaine. Mais en 2011, il va vouloir viser plus haut et pourquoi pas retrouver une Ligue des Champions où il aura souvent brillé, en atteignant notamment les huitièmes de finale en 2003/2004 (éliminé par Monaco (1-0, 1-2) après avoir notamment battu l'Inter Milan (3-0) en phase de groupes).
Mais le Lokomotiv a déjà subi un premier coup dur avant même le coup d'envoi de la saison. Homme providentiel la saison dernière (14 buts), le talentueux meneur de jeu international ukrainien Olexandr Aliev a décidé d'aller au clash avec ses dirigeants pour retourner au Dynamo Kiev. Un bras de fer remporté par le joueur qui est retourné dans le grand club de la capitale ukrainienne un an après l'avoir quitté. À Kiev, Aliev retrouvera son ancien entraîneur au Lokomotiv, Iouri Siomine, qui semble en avoir fait son joueur fétiche. Pour remplacer Siomine, le Lokomotiv a choisi de faire appel à l'ancien entraîneur du Spartak Naltchik, Iouri Krasnojan. Du côté des joueurs, le milieu de terrain international bosniaque Senijad Ibričić (25 ans, ex-Hajduk Split), le défenseur russe Andreï Ivanov (22 ans, ex-Spartak Moscou) ainsi que l'attaquant russe Alexandr Marenitch (21 ans, ex-Alania Vladikavkaz) sont les principales recrues du club. Prêté durant la saison dernière au club norvégien de Molde, l'attaquant sénégalais Baye Djibi Fall (25 ans, brièvement passé par Auxerre) s'est relancé en Scandinavie puisqu'il a terminé meilleur buteur du championnat norvégien en 2010 : c'est donc avec un nouveau statut qu'il revient dans la capitale russe. Enfin, le jeune milieu international turc de Bursaspor Sercan Yıldırım avait déjà signé mais il a échoué lors de la visite médicale. Il ne portera donc pas les couleurs du Lokomotiv cette saison.

Spartak Naltchik : un feu de paille ?
C'est l'équipe révélation de la saison 2010. Habitué à lutter pour le maintien, sauvé de justesse en 2009, le Spartak Naltchik, club de la ville capitale de la République de Kabardino-Balkarie, située dans le Caucase, a réalisé une saison de haut rang, luttant longtemps pour les places européennes et occupant même brièvement la place de leader. Pour finalement terminer à une honorable sixième place qui pourrait même lui valoir, sous certaines conditions (voir
La saison 2010, en première partie), une place en Ligue Europa.
Mais le plus dur est toujours de confirmer. L' « autre Spartak » sera t-il en mesure de rééditer l'exploit ? Pas évident car comme toutes les « petites » équipes qui arrivent au sommet, Naltchik a vu ses meilleurs éléments partir. L'entraîneur Iouri Krasnojan a ainsi été débauché par le Lokomotiv Moscou, le défenseur Viktor Vassine, devenu international, est parti pour le CSKA Moscou tandis que le buteur Vladimir Diadioune est reparti au Roubine Kazan, à qui il appartenait. Pour compenser ses départs, le Spartak Naltchik n'a en tout cas pas chamboulé ses habitudes de recrutement, en allant chercher des jeunes chez les gros clubs. Le jeune gardien Ievgueni Pomazan (22 ans) a été prêté par le CSKA Moscou tandis que le jeune attaquant Igor Portnyaguine (22 ans) est arrivé du Roubine Kazan, lui aussi en prêt. Vladimir Estrekov est quant à lui le nouvel entraîneur du club.

Dynamo Moscou : enfin la bonne année ?
Considéré traditionnellement comme l'un des « gros » du championnat de Russie, le Dynamo Moscou enchaîne pourtant les contre-performances en championnat ces dernières années, si l'on excepte l'éclaircie de 2008 (troisième). La saison 2010 semblait également mal embarquée mais l'arrivée de Miodrag Božović à la tête du club ainsi que le recrutement de l'international allemand Kevin Kurányi, très efficace (9 buts en 15 matchs !) ont permis au Dynamo de se redresser et de finir septième.
Si le Dynamo veut réaliser une bonne saison, il lui faudra donc poursuivre sur cette dynamique. Pour cela, le club a opté pour un recrutement plutôt ciblé. Les milieux de terrain Andreï Karyaka (32 ans) et Alexandr Sapeta (21 ans) sont tous deux arrivés en provenance de Saturn. Ils ont été rejoints par Boris Rotenberg (24 ans), le défenseur finlandais qui n'a jamais percé au Zenit Saint-Pétersbourg. Mais la recrue majeure est bel et bien Zvjezdan Misimović. Le meneur de jeu international bosniaque âgé de 28 ans, arrivé de Galatasaray où il ne s'était pas imposé, a brillé sous les couleurs de Wolfsbourg et semble être le joueur capable de faire franchir un palier au Dynamo.

Tom Tomsk : enfin une grande équipe à l'est de l'Oural ?
Après la relégation du Sibir Novossibirsk la saison dernière, le Tom Tomsk (dont la ville est située à près de 3.000 km de Moscou) est désormais la seule équipe a représenter la Sibérie dans ce championnat. Ce club est présent depuis 2005 en Premier-Liga, une véritable performance car les équipes sibériennes (Okean Nakhodka, Sibir Novossibirsk ou Louch-Energiya Vladivostok par exemple) ne parviennent que rarement à demeurer dans l'élite. La saison dernière, le Tom Tomsk a même égalé sa meilleure performance (2006) en terminant à la huitième place.
Et pour cette saison, le club entraîné par l'expérimenté Valeri Nepomniatchi (67 ans), célèbre notamment pour avoir conduit le Cameroun en quarts de finale du Mondial 1990, a réalisé un recrutement ambitieux en allant chercher des joueurs en manque de temps de jeu chez les équipes du haut de tableau. Trois joueurs du Spartak Moscou (un partenaire privilégié du Tom Tomsk) sont notamment arrivés : le milieu Renat Sabitov (25 ans), l'attaquant international Nikita Bajenov (26 ans) ainsi que le gardien international espoirs russe Sergueï Pesyakov (22 ans, arrivé en prêt). Le Tom Tomsk est aussi parvenu a obtenir les prêts des jeunes Maxim Kannounikov (19 ans, ex-Zenit Saint-Pétersbourg) et Ievgueni Balïaikine (22 ans, ex-Roubine Kazan) et a recruté le milieu de terrain international biélorusse Yan Tigorev (27 ans, ex-Metalurg Zaporijjye (Ukraine)). En résumé, une équipe qui tient la route même si elle n'est pas la meilleure du pays.

(retrouvez la première et la troisième partie de cet article)

 

Karim

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : BLOGaL
  • BLOGaL
  • : Le BLOGaL vous dit tout sur les véhicules électriques depuis 2008. Nous avons organisé le 5 décembre 2013 à Marseille une conférence sur les voitures électriques et à prolongateur d'autonomie à hydrogène (pile à combustible). Nous soutenons les projets innovants et non carbonés de mobilité.
  • Contact

BLOGaL in english ou autres ?

 

l'hebdo du BLOGaL