Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 23:04

 

GROUPE C : CORÉE DU SUD, AUSTRALIE, BAHREÏN ET INDE

(Les liens menant vers les compositions d'équipe n'indiquent que les groupes préliminaires. Les joueurs sélectionnés sont ceux qui ont un numéro dans la colonne « Jersey No »)

Programme (tous les matchs à Doha) :
10 janvier : (14h15, Al-Sadd Stadium) :Inde – Australie
(17h15, Al-Gharafa Stadium) :Corée du Sud – Bahreïn
14 janvier : (14h15, Al-Gharafa Stadium) :Australie – Corée du Sud
(17h15, Al-Sadd Stadium) :Bahreïn – Inde
18 janvier (tous les matchs à 14h15) : (Al-Sadd Stadium) :Australie – Bahreïn
(Al-Gharafa Stadium) :Corée du Sud – Inde


Corée du Sud : la bonne année?

Surnom :Taegeuk Jeonsa(les guerriers taegeuk)
Parcours qualificatif :qualifié d'office en tant que troisième de l'édition 2007
Classement FIFA (décembre 2010) :40ème (zone Asie : 3ème)
Participations :12 (1956, 1960, 1964, 1972, 1980, 1984, 1988, 1996, 2000, 2004, 2007, 2011)
Meilleure performance :vainqueur (1956 et 1960)
Slogan :« Le retour du roi, la fierté de l'Asie! »


C'est l'équipe asiatique qui compte le plus de participations en Coupe du Monde (huit). Mieux : la Corée du Sud n'a pas raté une seule édition depuis 1986 et a même réalisé de grosses performances ces dernières années. Notamment à domicile, en 2002, en atteignant les demi-finales. Mais aussi durant la dernière édition du Mondial où les Sud-Coréens ont atteint les huitièmes de finale en sortant d'un groupe pourtant relevé (Argentine, Nigeria et Grèce) et en n'étant éliminé que de justesse par l'Uruguay, futur quatrième du tournoi.
Pourtant, la Corée du Sud n'y arrive pas dans la compétition continentale. Elle n'a en effet plus remporté la Coupe d'Asie des Nations depuis 1960, après avoir fait main basse sur le trophée lors des deux premières éditions. Après avoir trusté les places d'honneur durant les précédentes éditions (troisième en 2000 et 2007, quart de finaliste en 2004), les
Guerriers Taegeukveulent corriger le tir en soulevant de nouveau le trophée. En cas de succès, ce serait la troisième victoire dans la compétition pour la Corée du Sud, ce qui lui permettrait d'égaler le record détenu par l'Arabie Saoudite, le Japon et l'Iran.

Huh Jung-Moo, le sélectionneur durant le Mondial sud-africain, a cédé sa place juste après la compétition à un autre entraineur « local », Cho Kwang-Rae. Ce dernier n'a pas pour autant décidé d'innover totalement puisqu'il a reconduit à peu de choses près la même équipe que celle qui avait disputé la dernière Coupe du Monde pour cette Coupe d'Asie. Les « Européens » sont la, notamment Ki Sung-Yong (Celtic Glasgow), Lee Chung-Yong (Bolton) et, surtout, Park Ji-Sung (Manchester United), qui disputera selon les rumeurs sa dernière compétition internationale à bientôt 30 ans. En revanche, le Monégasque Park Chu-Young, initialement retenu, est finalement absent pour blessure.

 


Pronostic :
l'un des favoris du tournoi


Australie : en transition

Surnom :Socceroos(contraction de soccer(football) et kangaroos(kangourous))
Parcours qualificatif :première du groupe B, devant le Koweït, Oman et l'Indonésie
Classement FIFA (décembre 2010) :26ème (zone Asie : 1ère)
Participations :2 (2007, 2011)
Meilleure performance :quart de finaliste (2007)
Slogan :« On apporte le tonnerre depuis Down Under » (Down Underétant l'un des surnoms de l'Australie. L'effet voulu est meilleur en anglais : « We bring the thunder from Down Under »)


L'Australie n'est membre de la zone Asie que depuis 2006 mais force est de constater qu'elle s'est rapidement imposée comme étant l'une des forces majeures du continent. La preuve : elle est la meilleure équipe asiatique au classement FIFA. Il faut dire que les
Socceroosont déjà à leur palmarès quelques coups d'éclat : une troisième place durant la Coupe des Confédérations 2001 (avec notamment des victoires face à la France et au Brésil !) et un huitième de finale de Coupe du Monde en 2006, en étant sur le point de faire céder le futur champion du monde italien qui ne s'est imposé que sur un penalty injustement attribué dans les arrêts de jeu.

La situation s'est pourtant légèrement dégradée depuis. Les Australiens ne se sont qualifié que de justesse pour les quarts de finale lors de leur première participation en Coupe d'Asie en 2007. Quarts de finale où ils ont été battus au tirs au but par le Japon. Et leur deuxième participation consécutive à un Mondial n'a été qu'une relative réussite. Connus pour sa solidité défensive, la sélection australienne a bu le bouillon face à l'Allemagne (0-4) avant de manquer le coche face à un Ghana prenable (1-1) mais en finissant toutefois par une victoire de prestige sur la Serbie (2-1), ne manquant au final la qualification pour le tour suivant seulement à cause d'une différence de buts défavorable.

Comment expliquer cette légère baisse de niveau? Par la retraite de certains cadres qui ont porté l'équipe ces dernières années. Anciens titulaires réguliers, Moore, Grella ou Bresciano n'ont pas été convoqués pour cette Coupe d'Asie par le nouveau sélectionneur, l'Allemand Holger Osieck qui a succédé en août dernier au Néerlandais Pim Verbeek. Des cadres sont toujours présents dans cette liste des 23(Schwarzer, Neill, Cahill, Čulina, Emerton et Kewell notamment) où 17 joueurs évoluent en Europe. Des jeunes ont fait leur apparition (Burns, Špiranović, Kruse pour ne citer qu'eux) ainsi qu'un inattendu : Saša Ognenovski. À bientôt 32 ans, le défenseur d'origine macédonienne a été récompensé pour sa saison brillante avec le club sud-coréen de Seongam Ilhwa Chunma durant laquelle il a gagné la Ligue des Champions asiatique, terminé quatrième du Mondial des Clubs et remporté le trophée récompensant le meilleur joueur jouant en Asie en 2010.


Pronostic :devrait passer le premier tour, mais n'aura sans doute pas la capacité d'aller très loin


Bahreïn : la revanche du maudit?

Surnom :Al-Ahmar(la rouge)
Parcours qualificatif :deuxième du groupe A, derrière le Japon et devant le Yémen et Hong Kong
Classement FIFA (décembre 2010) :93ème (zone Asie : 7ème)
Participations :4 (1988, 2004, 2007, 2011)
Meilleure performance :quatrième (2004)
Slogan :« Pensez une fois, pensez deux fois, pensez Bahreïn » (comme pour l'Australie, l'effet est meilleur en anglais : « Think once, think twice, think Bahrain »)


On pourrait légitimement croire qu'une malédiction frappe Bahreïn. Deux fois le petit émirat du Golfe a échoué dans la course à la qualification pour une Coupe du Monde, à chaque fois en butant sur la dernière marche lors du barrage intercontinental . En 2005, Bahreïn était parvenu à accrocher un nul (1-1) à Trinité-et-Tobago mais devait s'incliner à domicile face au
Soca Warriors(0-1) qui ont eu l'honneur d'aller en Allemagne un peu moins d'un an plus tard. En 2009, les Bahreïniens ont cette fois du faire face à la Nouvelle-Zélande. Après avoir concédé le nul à domicile (0-0), ils se sont inclinés à Wellington (0-1) en manquant un pénalty qui aurait pu les envoyer en Afrique du Sud.

Néanmoins, cette régularité dans la performance est à souligner pour cette équipe qui, contrairement au Qatar, compte peu de joueurs naturalisés et qui, contrairement au Japon, à la Corée du Sud et à l'Australie, n'a pas un contingent massif de joueurs évoluant en Europe. En Coupe d'Asie, le Bahreïn s'est distingué principalement en 2004 en terminant quatrième, éliminant au passage l'Ouzbékistan.
Entrainée par un « local », Salman Sharida, la
sélection bahreïnienne pour cette Coupe d'Asieest essentiellement composée de joueurs évoluant dans le Golfe : au pays mais aussi aux Émirats Arabes Unis et au Qatar. Deux joueurs néanmoins jouent pour des formations européennes : l'un des deux naturalisés (1) Jaycee Okwunwanne, attaquantd'origine nigérianne (Eskişehirspor, Turquie) et le milieu de terrain Abdullah Omar (Neuchâtel Xamax, Suisse).



(1) L'autre naturalisé étant Faouzi Aaish, né au Maroc

Pronostic :pourrait surprendre dans la course aux quarts de finale



Inde : l'énigme

Surnom :les Wonder Boys
Parcours qualificatif :vainqueur de l'AFC Challenge Cup 2008
Classement FIFA (décembre 2010) :142ème (zone Asie : 23ème)
Participations :3 (1964, 1984, 2011)
Meilleure performance :deuxième (1964 : à l'époque, seules quatre équipes participaient à la compétition qui se déroulait sous la forme d'une poule unique)
Slogan :« Onze joueurs, un milliard de battements de cœur »


Plus encore que la Chine, l'Inde est une véritable énigme sportive. Car les Indiens, contrairement aux Chinois, ne parviennent même pas à briller dans d'autres sports pour compenser leur faiblesse footballistique. En dehors du cricket, bien entendu. Un comble pour le deuxième pays le plus peuplé du monde, avec plus d'un milliard d'habitants.
Jamais l'Inde n'a su se qualifier pour une Coupe du Monde (excepté en 1950 où elle avait été invitée par la FIFA. Elle n'a pu néanmoins participer à la compétition car l'instance internationale lui a refusé le droit de jouer pieds nus). Et cette année, elle ne participera qu'à sa troisième édition de la Coupe d'Asie, qualifiée grâce à sa victoire dans l'AFC Challenge Cup en 2008, une compétition réservée aux plus faibles pays de la zone. Un peu comme si l'on organisait en Europe une compétition alternative avec Andorre, les Îles Féroé, Saint-Marin ou Malte en vedette et que l'on qualifiait le vainqueur pour l'Euro. Et encore, l'Inde a été incapable de conserver son titre en 2010, éliminée dès le premier tour avec trois défaites en autant de matchs! Statistiquement, l'Inde est donc l'équipe la plus faible de la compétition.
Arrivé à la tête de cette équipe il y a près de cinq ans, le sélectionneur national, l'Anglais Bob Houghton, a choisi pour cette Coupe d'Asie une
équipe presque entièrement composée de joueurs locaux. Un seul joueur évolue à l'étranger : il s'agit de l'attaquant Sunil Chhetri, qui ne s'est pas expatrié en Europe mais aux États-Unis, sous les couleurs du Sporting Kansas City. Il n'a pourtant pas la réputation de la star de cette équipe, son capitaine Baichung Bhutia. Le milieu de terrain du club d'East Bengal, 34 ans, détient le record de capes (102) et de buts (42) avec la sélection indienne. Gêné par une blessure, il a finalement pu être remis à temps pour le plus grand soulagement de tout un peuple.


(Bonus : un article des Cahiers du Footballsur Mohamed Salim, un joueur indien qui a porté les couleurs du Celtic Glasgow dans les années 1930)

Pronostic :l'équipe la plus faible du tournoi n'a aucune chance dans un groupe aussi relevée. Une qualification pour les quarts de finale relèverait du miracle.

 

Karim

 

Retrouvez les autres articles de Karim sur la Coupe d'Asie dans les pages BLOGaL Sports Football

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : BLOGaL
  • BLOGaL
  • : Le BLOGaL vous dit tout sur les véhicules électriques depuis 2008. Nous avons organisé le 5 décembre 2013 à Marseille une conférence sur les voitures électriques et à prolongateur d'autonomie à hydrogène (pile à combustible). Nous soutenons les projets innovants et non carbonés de mobilité.
  • Contact

BLOGaL in english ou autres ?

 

l'hebdo du BLOGaL