Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 22:20

 

GROUPE B : ARABIE SAOUDITE, JAPON, JORDANIE ET SYRIE

(Les liens menant vers les compositions d'équipe n'indiquent que les groupes préliminaires. Les joueurs sélectionnés sont ceux qui ont un numéro dans la colonne « Jersey No »)

Programme :
9 janvier : (14h15, Qatar SC Stadium, Doha) :Japon – Jordanie
(17h15, Al-Rayyan Stadium, Al-Rayyan) :Arabie Saoudite – Syrie
13 janvier : (14h15, Al-Rayyan Stadium, Al-Rayyan) :Jordanie – Arabie Saoudite
(17h15, Qatar SC Stadium, Doha) :Syrie – Japon
17 janvier (tous les matchs à 14h15) : (Qatar SC Stadium, Doha) :Jordanie – Syrie
(Al-Rayyan Stadium, Al-Rayyan) :Arabie Saoudite – Japon


Arabie Saoudite : une valeur sure

Surnom : Al sogour al akhdar(les faucons verts)
Parcours qualificatif : qualifié d'office en tant que finaliste de l'édition 2007
Classement FIFA (décembre 2010) : 81ème (zone Asie : 5ème)
Participations : 8 (1984, 1988, 1992, 1996, 2000, 2004, 2007, 2011)
Meilleure performance : vainqueur (1984, 1988 et 1996)
Slogan : « Les faucons verts »


L'Arabie Saoudite n'a que peu brillé sur la scène mondiale ces dernières années, plus précisément depuis sa brillante performance à la Coupe du Monde 1994 (huitième de finaliste). Depuis, elle s'est notamment distinguée par une performance calamiteuse lors du Mondial 2002 (trois défaites en trois matchs, zéro but marqué pour douze encaissés dont un 0-8 face à l'Allemagne) et, pire encore, par une non-qualification pour la dernière édition de la Coupe du Monde après un barrage intra-asiatique rocambolesque face à Bahreïn (1).
Pourtant, les
Faucons Vertssont encore une valeur sure sur le continent. La sélection saoudienne a en effet remporté l'épreuve à trois reprises (un record, a égalité avec l'Iran et le Japon) et malgré un déclin relatif ces dernières années, elle est encore parvenue à atteindre la finale lors de l'édition 2007, ce qui lui a valu une qualification d'office (battue par l'Irak, 0-1) et donc une place en tant que tête de série.
Quel était le point commun entre l'Italie championne du monde et l'Arabie Saoudite lors de la Coupe du Monde 2006? Ces deux équipes étaient les seules dont les joueurs participants évoluaient tous dans le championnat local. Pour cette Coupe d'Asie 2011, l'Arabie Saoudite, sous la coupe du Portugais José Peseiro, est restée fidèle à cette tradition. Seuls cinq clubs sont représentés dans la
liste des 23 : Al-Ittihad (7 joueurs), Al-Shabab (6), Al-Hilal (5), Al-Ahli (4) et Al-Wahda (1). Et l'atout maitre de l'Arabie Saoudite sera à n'en pas douter son attaquant et capitaine Yasser Al-Qahtani (28 ans), co-meilleur buteur de la Coupe d'Asie 2007 (4 buts, a égalité avec l'Irakien Younis Mahmoud et le Japonais Naohiro Takahara).



Pronostic :devrait se qualifier sans encombre pour les quarts de finale


(1) Le nul concédé à domicile face à la Corée du Nord en juin 2009 (0-0) a contraint les Saoudiens à terminer à la troisième place de leur groupe qualificatif, synonyme de barrage face au troisième de l'autre groupe, Bahreïn. Après avoir obtenu un bon match nul à l'extérieur, l'Arabie Saoudite pensait tenir sa qualification en marquant dans les arrêts de jeu le but qui lui donnait l'avantage. Mais Bahreïn était parvenu à égaliser en toute fin de partie (2-2 au final), gagnant le droit de participer au barrage qualificatif face au vainqueur de la zone Océanie. Un barrage perdu face à la Nouvelle-Zélande.



Japon : un profil de vainqueur

Surnom : les Samouraïs Bleus (je n'ai pas pu trouver la version originale du nom)
Parcours qualificatif : premier du groupe A, devant Bahreïn, le Yémen et Hong Kong
Classement FIFA (décembre 2010) : 29ème (zone Asie : 2ème)
Participations : 7 (1988, 1992, 1996, 2000, 2004, 2007, 2011)
Meilleure performance : vainqueur (1992, 2000 et 2004)
Slogan : « Les Samouraïs Bleus ! Au sommet de l'Asie ! »


Tous les voyants sont au vert pour l'autre triple champion d'Asie du groupe. Après une excellente Coupe du Monde 2010, où le Japon n'a été éliminé qu'aux tirs aux but en huitièmes de finale face au Paraguay, le Japon a confirmé sa progression dans le football mondial. Au point de détenir le titre de champion du monde non-officiel (1) après son éclatante victoire sur l'Argentine, en octobre dernier (1-0).
Depuis la Coupe du Monde, de nombreux joueurs japonais ont rejoint l'Europe tandis que la sélection s'est dotée d'un entraîneur d'expérience en la personne de l'Italien Alberto Zaccheroni, ancien coach notamment du Milan AC (1998-2001), de l'Inter Milan (2003-2004) et de la Juventus Turin (2010). Les Japonais semblent donc armés pour atteindre leur objectif : reprendre à l'Irak la couronne continentale, qui était propriété nippone depuis 2000.

En qualité comme en quantité, le Japon dispose de l'un des tous meilleurs effectifs d'Asie. 8 joueurs présents dans la liste finale jouent sur le Vieux Continent : c'est deux fois plus que lors du Mondial. Et le mouvement ne semble pas s'arrêter : Makino vient de rejoindre Cologne tandis que Okazaki devrait signer à Stuttgart durant ce mercato. Kawashima, Nagatomo, Uchida, Honda, Hasebe, Matsui et la révélation Kagawa devraient être les stars de cette sélection très cohérente.

 


Pronostic : LE favori, à mes yeux


(1) Quand le détenteur de ce titre est battu, c'est son bourreau qui prend le relais. Les Pays-Bas en étaient le détenteur avant le Mondial et l'Espagne s'en est emparé en battant les Néerlandais en finale. Les champions du monde ont été battus en septembre en Argentine, qui a elle-même été battue par le Japon un mois plus tard. Le titre de champion du monde non-officiel sera remis en jeu dès le coup d'envoi du premier match du Japon, face à la Jordanie.




Jordanie : l'inconnue

Surnom : Al-Nashama(pas de traduction possible, semble t-il)
Parcours qualificatif : deuxième du groupe E, derrière l'Iran et devant la Thaïlande et Singapour
Classement FIFA (décembre 2010) : 104ème (zone Asie : 11ème)
Participations : 2 (2004, 2011)
Meilleure performance : quart de finaliste (2004)
Slogan : « Les Al-Nashama arrivent »


Cette équipe de Jordanie est un véritable mystère. Elle ne s'est jamais distingué sur le plan international, ne parvenant même pas à remporter de compétitions régionales. Mais pourtant, sa seule participation à la Coupe d'Asie des Nations, en Chine en 2004, s'était soldée par une assez jolie performance, à savoir une place en quarts de finale après avoir terminé invaincue d'un groupe qui comprenait pourtant la Corée du Sud et les Émirats Arabes Unis, notamment. Et en quarts de finale, il a fallu que le Japon lutte pour sortir cette coriace équipe.

Les Japonais ont été notamment menés au score mais n'ont pu s'imposer ensuite. La différence n'a été faite que durant une séance de tirs aux buts où les Nippons, alors huitièmes de finaliste du Mondial 2002, tenants du titre et futur vainqueurs du tournoi, sont passés tout près de la correctionnelle : menés 3-1, ils profiteront de quatre ratés consécutifs de la part des Jordaniens pour finalement s'en sortir et s'imposer 4-3. La Jordanie montre donc qu'elle est capable de coups d'éclats.

Mais comme pour le Koweït, s'attarder sur un unique fait de gloire montre que l'équipe n'est en fait pas très compétitive. Celle qui participera à cette Coupe d'Asie des Nations, emmenée par un sélectionneur irakien, Adnan Hamad, est composée d'inconnus dont la plupart évoluent dans le championnat local. Les rares expatriés jouent en Syrie et en Arabie Saoudite et seul un joueur évolue en Europe : l'attaquant Odai Al-Saify qui défend les couleurs du club chypriote de l'Alki Larnaka.



 Pronostic :ne devrait pas survivre au premier tour


Syrie : l'autre inconnue

Surnom : Noussour Qasioun (les aigles du mont Qasioun, une montagne de Syrie)
Parcours qualificatif : première du groupe D, devant la Chine, le Vietnam et le Liban
Classement FIFA (décembre 2010) : 107ème (zone Asie : 13ème)
Participations : 5 (1980, 1984, 1988, 1996, 2011)
Meilleure performance : éliminée au premier tour (1980, 1984, 1988, 1996)
Slogan : « Les aigles rouges »


La troisième équipe arabe de ce groupe est encore plus méconnue que la Jordanie, bien qu'elle compte plus de participations en phase finale. Mais en quatre éditions de Coupe d'Asie, jamais la Syrie n'est parvenue à passer le premier tour. De retour dans la compétition continentale quinze ans après sa dernière participation, la Syrie devrait encore avoir énormément de mal à faire mieux au vu de sa place dans le quatrième chapeau et la qualité des autres équipes du groupe.

Pour cette Coupe d'Asie 2011, la Syrie s'est a engagé un sélectionneur européen, le Roumain Valeriu Tiţa, qui a une grande expérience des pays arabes puisqu'il a déjà entraîné au Maroc et qu'il est en parallèle à la tête d'un club syrien, Al-Ittihad Alep. Son équipe pour cette compétition est composée en grande majorité de joueurs locaux, complétés par quelques expatriés dans les championnats voisins (Koweït et Arabie Saoudite) et par deux joueurs de club européens : le milieu Louay Chanko, né en Suède et qui joue pour le club danois d'Aalborg ainsi que l'attaquant Sanharib Malki, qui évolue à Lokeren, en Belgique (des lecteurs de l'autre côté de la frontière qui pourraient éventuellement me parler de lui?)



Pronostic :sans doute éliminée dès le premier tour

 

Karim

 

et retrouvez les autres articles de Karim sur BLOGaL Sports Football


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : BLOGaL
  • BLOGaL
  • : Le BLOGaL vous dit tout sur les véhicules électriques depuis 2008. Nous avons organisé le 5 décembre 2013 à Marseille une conférence sur les voitures électriques et à prolongateur d'autonomie à hydrogène (pile à combustible). Nous soutenons les projets innovants et non carbonés de mobilité.
  • Contact

BLOGaL in english ou autres ?

 

l'hebdo du BLOGaL