Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 21:43

 

GROUPE A : ARGENTINE, COLOMBIE, BOLIVIE, COSTA RICA


Argentine : la victoire sinon rien

Participations (2011 inclus) :39
Meilleure performance :vainqueur (1921, 1925, 1927, 1929, 1937, 1941, 1945, 1946, 1947, 1955, 1957, 1959, 1991, 1993)

Généralement, c'est toujours en tant que favori que l'Argentine aborde une Copa América. Mais la pression sur les épaules de l'
Albicelesteest cette année bien plus forte que d'habitude. D'une part car elle est le pays organisateur, mais aussi car elle n'a rien gagné depuis 18 ans maintenant, à l'exception des deux titres olympiques de 2004 et 2008.
Une véritable anomalie, surtout que l'Argentine aligne bien souvent des équipes très talentueuses, avec des stars mondiales à tous les postes. Mais cela fait maintenant 21 ans qu'elle n'a pas passé un quart de finale de Coupe du Monde (avec une surprenante élimination dès le premier tour en 2002) et qu'elle trébuche sur la dernière marche en Copa América avec deux défaites en finale lors des deux dernières éditions, toujours face au Brésil. Le scénario de la
finale de 2004restera d'ailleurs sans doute longtemps en travers de la gorge des Argentins, qui pensaient avoir inscrit le but de la victoire à la 87ème minute par le désormais ancien lyonnais César Delgado (le score était de 1-1) avant d'encaisser le but de l'égalisation dans les arrêts de jeu... pour finalement s'incliner aux tirs au but.
Après le fiasco du Mondial 2010 (et une sévère défaite
0-4face à l'Allemagne en quarts de finale), Diego Maradona a cédé sa place à la tête de la sélection à l'ancien entraîneur des espoirs Sergio Batista. Ce dernier a convoqué pour cette Copa América une équipe assez similaire à celle de son prédécesseur avec notamment un impressionnant arsenal offensif : Agüero, Di María, Higuaín, Lavezzi, Milito, Pastore, Tévez et surtout le meilleur joueur de la planète, Lionel Messi. C'est sur lui que reposeront tous les espoirs argentins. S'il mène son équipe à la victoire, il pourra considérer comme acquis un troisième Ballon d'Or consécutif.

La liste


Colombie : un outsider

Participations :19
Meilleur performance :vainqueur (2001)

La Colombie est aujourd'hui bien loin de son niveau des années 1990 quand elle avait enchaîné trois participations consécutives à la Coupe du Monde (avec un huitième de finale en 1990) et réalisé quelques performances de haut rang comme une mémorable victoire 5-0 en Argentine lors des éliminatoires du Mondial 1994. À cette époque, la sélection colombienne comptait dans ses rangs des joueurs comme Faustino Asprilla, Andrés Escobar (assassiné après le Mondial 1994 pour avoir marqué contre son camp face aux États-Unis durant la compétition), René Higiuita ou Carlos Valderrama.
Depuis 1998, la Colombie n'a plus participé à la Coupe du Monde mais elle a réalisé quelques coups d'éclats en Copa América, avec notamment une quatrième place en 2004 mais surtout une victoire en 2001, à domicile, dans une compétition où l'Argentine avait déclaré forfait en raison de la situation politique tendue dans le pays et où le Brésil, au fond du trou à l'époque, avait envoyé une équipe bis. Lors de la dernière édition en 2007, les Colombiens ont quitté la compétition dès le premier tour en finissant plus mauvais des troisièmes de groupe.
La Colombie de 2011, entraînée depuis 2010 par Hernán Darío Gómez, n'a pas sur le papier une équipe équivalente à l'Argentine, au Brésil ou à l'Uruguay mais elle possède de bons éléments parfois aguerris au football européenne. Citons ainsi David Ospina (Nice) dans les buts, l'ancien parisien Mario Yépes (Milan AC), Cristian Zapata (Udinese) et Juan Zúñiga (Naples) en défense, Fredy Guarín (FC Porto, ex-Saint-Étienne) et Carlos Sánchez (Valenciennes) au milieu, Adrián Ramos (Hertha Berlin), Hugo Rodallega (Wigan) et surtout Radamael Falcao en attaque. Ce dernier a crevé l'écran cette année avec le FC Porto, notamment en Ligue Europa où il a marqué 17 buts (dont celui de la victoire en finale), un nouveau record. Il incarne à lui seul les espoirs colombiens de briller dans cette Copa América.

La liste


Bolivie : des ambitions très mesurées

Participations :24
Meilleure performance :vainqueur (1963)

La Bolivie est l'une des équipes les moins connues de la zone sud-américaine. Et pour cause, elle n'est pas un cador comme l'Argentine, le Brésil ou l'Uruguay, ni même une équipe capable de coups d'éclat comme peuvent l'être (ou ont pu l'être) le Chili, la Colombie, le Paraguay ou le Pérou. De plus, peu de joueurs boliviens ont brillé en Europe.
En Coupe du Monde, la Bolivie ne compte que trois participations (1930, 1950 et 1994), dont les deux premières en tant qu'invitée à une époque où il n'y avait pas d'éliminatoires. Et elle a toujours été éliminée dès le premier tour, n'a jamais remporté le moindre match et n'a marqué qu'un seul but. En Copa América, le bilan est bien meilleur puisque la Bolivie, si elle est habituée à jouer les faire-valoir, a déjà remporté la compétition, en 1963, et a plus récemment, en 1997, atteint la finale. Autre bonne performance : durant les éliminatoires de la dernière Coupe du Monde, la Bolivie n'a pas terminé dernière et s'est distinguée en battant le Brésil (2-1), le Paraguay (4-2) et surtout en infligeant une raclée monumentale à l'Argentine (6-1), à chaque fois dans son stade situé à plus de 3.600 m d'altitude.
Le groupe bolivien pour cette Copa América, emmené par Gustavo Quinteros, compte très peu de joueurs de renom, le plus connu d'entre eux étant sans doute l'avant-centre Marcelo Moreno Martins (24 ans) qui évolue au Chakhtar Donetsk et qui est notamment passé par le Werder Brême et Wigan.

La liste


Costa Rica : l'invité de dernière minute

Participations :4
Meilleure performance :quart de finaliste (2001 et 2004)

Le Costa Rica ne s'imaginait sans doute pas devoir enchaîner par une nouvelle compétition, une semaine à peine après la fin de la Gold Cup. Mais le forfait du Japon a finalement incité la CONMEBOL a demander aux Costaricains de participer en tant qu'invité à cette Copa América.
S'il n'est pas membre de la zone sud-américaine, le Costa Rica est pourtant un habitué de la Copa América. Ce sera cette année sa quatrième participation, après 1997, 2001 et 2004. Durant ses deux dernières campagnes dans la compétition, le Costa Rica a atteint les quarts de finale. Dans le reste du monde, la sélection costaricaine s'est faite connaître durant la Coupe du Monde 1990, quand elle a atteint les huitièmes de finale. Ses deux autres participations à des Mondiaux (2002 et 2006) auront été autrement plus anonymes, avec à chaque fois une sortie dès le premier tour.
Le Costa Rica compte en son sein de nombreux joueurs de talent qui en font l'une des places fortes du football en Amérique du Nord. Mais pour cette Copa América, le sélectionneur Ricardo La Volpe (champion du monde en 1978 avec l'Argentine) a décidé de faire sans ses cadres évoluant en Europe comme Christian Bolaños, Keylor Navas, Marco Ureña et surtout le capitaine Bryan Ruiz pour faire confiance à des joueurs plus jeunes. Mais aussi par nécessité, pour faire souffler des joueurs qui auraient eu bien du mal à enchaîner aussi rapidement deux compétitions consécutives.

La liste




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : BLOGaL
  • BLOGaL
  • : Le BLOGaL vous dit tout sur les véhicules électriques depuis 2008. Nous avons organisé le 5 décembre 2013 à Marseille une conférence sur les voitures électriques et à prolongateur d'autonomie à hydrogène (pile à combustible). Nous soutenons les projets innovants et non carbonés de mobilité.
  • Contact

BLOGaL in english ou autres ?

 

l'hebdo du BLOGaL