Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 15:00

Japon – Corée du Sud : au bout du suspense
Cette première demi-finale opposait, au stade Al-Gharafa, les deux fers de lance du football asiatique, les deux co-organisateurs de la Coupe du Monde 2002. Deux équipes rivales de longue date : le Japon et la Corée du Sud. Le début de match est serré et il faut attendre la 23ème minute pour voir l'ouverture du score en faveur des Sud-Coréens, grâce à un penalty de Ki Sung-Yong, consécutif à une charge dans la surface de Konno sur Park Ji-Sung. Mais le Japon parvient a égaliser rapidement par Maeda, après une belle action collective. 1-1 à la pause, ce sera aussi le score au coup de sifflet final et la prolongation va donc devoir départager les deux formations. À la 97ème minute, un nouveau penalty est sifflé, en faveur du Japon cette fois. La faute de Hwang Jae-Won semblait pourtant être à l'extérieur de la surface. Keisuke Honda se charge de la sentence mais son (mauvais) tir est repoussé par Jung Sung-Ryong... sur Hosogai, rentré en jeu en fin de partie à la place d'un Kagawa peu en verve, qui ne se fait pas prier pour donner l'avantage aux Nippons. Le match semble plié mais en toute fin de match Hwang Jae-Won rattrape son erreur en égalisant, à la suite d'un cafouillage dans la surface japonaise, expédiant les deux formations vers la séance des tirs au but. Séance où va particulièrement s'illustrer le portier japonais Eiji Kawashima, qui va repousser deux tentatives sud-coréennes notamment. La Corée du Sud n'a du reste pas été en réussite, manquant tous ses tirs pendant que les Japonais en marquaient trois. Au terme d'un match à rebondissements c'est donc le Japon qui se qualifie pour la finale. Il tentera de décrocher sa quatrième Coupe d'Asie, ce qui serait un record. La Corée du Sud, qui court après le trophée depuis plus de 50 ans, devra attendre.

Japon
2-2 a.p., 3-0 t.a.b. (mi-temps : 1-1, fin du temps réglementaire : 1-1, mi-temps des prolongations : 2-1) Corée du Sud

Buts : Japon : Maeda (36'), Hosogai (97'); Corée du Sud : Ki Sung-Yong (23' sp), Hwang Jae-Won (120')
Avertissements : Japon : Uchida (53'), Nagatomo (84'), Iwamasa (85'); Corée du Sud : Park Ji-Sung (13'), Cho Yong-Hyung (64'), Cha Du-Ri (102')
Tirs au but : K. Honda (réussi, 1-0), Koo Ja-Cheol (arrêté, 1-0), Okazaki (réussi, 2-0), Lee Yong-Rae (arrêté, 2-0), Nagatomo (manqué, 2-0), Hong Jeong-Ho (manqué, 2-0), Konno (réussi, 3-0)

Japon : (1) Eiji Kawashima/(6) Atsuto Uchida – (3) Daiki Iwamasa – (4) Yasuyuki Konno – (5) Yuto Nagatomo/(7) Yasuhito Endo – (17) Makoto Hasebe(c) (117' (15) Takuya Honda)/(9) Shinji Okazaki – (18) Keisuke Honda – (10) Shinji Kagawa (87' (13) Hajime Hosogai)/(11) Ryoichi Maeda (105' (2) Masahiko Inoha)
Coach : Alberto Zaccheroni
Corée du Sud : (1) Jung Sung-Ryong/(22) Cha Du-Ri – (3) Hwang Jae-Won – (4) Cho Yong-Hyung (98' (20) Kim Shin-Wook) – (12) Lee Young-Pyo/(16) Ki Sung-Yong – (6) Lee Yong-Rae/(17) Lee Chung-Yong (82' (11) Son Heung-Min) – (7) Park Ji-Sung(c) – (13) Koo Ja-Cheol/(10) Ji Dong-Won (66' (15) Hong Jeong-Ho)
Coach : Cho Kwang-Rae


Ouzbékistan – Australie : la démonstration
Pour le vainqueur, ce sera une première historique. Ni l'Ouzbékistan, ni l'Australie n'étaient en effet parvenu auparavant en finale de la compétition. Ni même en demi-finales d'ailleurs. Favoris de la rencontre, qui se disputait au stade Khalifa, les Australiens démarraient tambour battant et ne mettaient que cinq minutes pour ouvrir le score par Harry Kewell, qui avait déjà été le héros du quart de finale face à l'Irak grâce à son but au bout de la deuxième mi-temps des prolongations. Une demi-heure plus tard, le défenseur Saša Ognenovski, qui était monté en attaque pour un coup-franc, réalisait un enchaînement parfait avant d'exécuter le malheureux Juraev, remplaçant de Nesterov, blessé, dans les cages de l'Ouzbékistan, d'une reprise de volée. L'Australie semblait déjà avoir fait l'essentiel en première période mais faisait le show ensuite face à une équipe qui se ruait vers l'attaque, laissant donc de gros espaces derrière. En vingt minutes, l'Australie parvient à inscrire quatre nouveaux buts par Carney, Emerton, Valeri et Kruse. Entre temps, l'avant-centre ouzbek Bakaev s'était chargé d'enterrer d'avantage son équipe en se faisant expulser, suite notamment à un tacle violent sur Wilkshire. L'Australie se qualifie donc brillamment pour sa première finale de Coupe d'Asie, cinq ans après son entrée dans la confédération asiatique, en infligeant un set blanc (en ces temps d'Open d'Australie) à une pâle équipe ouzbek qui aura malgré tout réalisé la meilleure performance de son histoire et qui pourra toujours tenter de se consoler en allant chercher une place sur le podium face à la Corée du Sud, vendredi. Le lendemain aura lieu la finale, Australie – Japon. Une qualification bonne pour le moral des Australiens dont le pays est actuellement en proie à de violentes inondations. À ce sujet, l'AFC et le comité d'organisation qatarien ont d'ailleurs décidé de faire un geste en reversant l'intégralité de la recette des demi-finales au profit des sinistrés.

Ouzbékistan 0-6 (0-2) Australie
Buts : Kewell (5'), Ognenovski (34'), Carney (65'), Emerton (74'), Valeri (82'), Kruse (83')
Avertissements : Australie : Wilkshire (15'), Valeri (38'), Carney (72'); Ouzbékistan : Bakaev (56', 67')
Expulsion : Ouzbékistan : Bakaev (67')
Ouzbékistan : (1) Temur Juraev/(22) Victor Karpenko (71' (5) Aziz Ibragimov) – (4) Anzur Ismailov – (9) Odil Akhmedov – (6) Sakhob Juraev/(18) Timur Kapadze – (7) Azizbek Haydarov – (19) Jasur Khasanov (54' (11) Marat Bikmaev)/(16) Maksim Shatskikh (59' (17) Sanjar Tursunov) – (8) Server Djeparov(c)/(2) Ulugbek Bakaev
Coach : Vadim Avramov
Australie : (1) Mark Schwarzer/(8) Luke Wilkshire – (2) Lucas Neill(c) – (6) Saša Ognenovski – (3) David Carney/(14) Brett Holman (62' (7) Brett Emerton) – (15) Mile Jedinak – (16) Carl Valeri – (17) Matt McKay/(10) Harry Kewell (53' (23) Robbie Kruse) – (4) Tim Cahill (71' (22) Neil Kilkenny)
Coach : Holger Osieck


Classement des buteurs :

1. Ismaeel Abdulatif (Bahreïn), Koo Ja-Cheol (Corée du Sud) : 4 buts

3. Harry Kewell (Australie); Ryoichi Maeda, Shinji Okazaki (Japon) : 3 buts

6. Tim Cahill, Mile Jedinak (Australie); Faouzi Aaish (Bahreïn); Ji Dong-Won (Corée du Sud); Sunil

Chhetri (Inde); Shinji Kagawa (Japon); Odil Akhmedov, Ulugbek Bakaev, Server Djeparov

(Ouzbékistan); Yusef Ahmed, Fábio César (Qatar); Abdulrazak Al Husein (Syrie) : 2 buts

18. Tayseer Al Jassem (Arabie Saoudite); David Carney, Brett Emerton, Brett Holman, Robbie

Kruse, Saša Ognenovski, Carl Valeri (Australie); Deng Zhuoxiang, Hao Junmin, Yu Hai, Zhang

Linpeng (Chine); Hwang Jae-Won, Ki Sung-Yong, Son Heung-Min, Yoon Bit-Ga-Ram (Corée du

Sud); Gouramangi Singh (Inde); Kerrar Jasim, Younus Mahmood (Irak); Arash Afshin, Karim Ansari

Fard, Iman Mobali, Mohammad Nori, Gholam Reza Rezaei (Iran); Makoto Hasebe, Keisuke Honda,

Hajime Hosogai, Masahiko Inoha, Maya Yoshida (Japon); Hasan Abdel Fattah, Bahaa

Abdelrahman, Odai Al Saify, Bashar Bani Yaseen (Jordanie); Bader Al Mutwa (Koweït); Alexander

Geynrikh, Maksim Shatskikh (Ouzbékistan); Mohamed El Sayed, Bilal Mohammed, Sebastián

Soria (Qatar); Firas Al Khatib, Mohamad Al Zino (Syrie) : 1 but

Ont marqué contre leur camp : Walid Abbas (Émirats Arabes Unis) pour l'Irak et l'Iran; Ali Dyab (Syrie)

pour la Jordanie


Il ne reste plus que deux matchs au programme de cette Coupe d'Asie des Nations 2011 :
28 janvier (16h, Al-Sadd Stadium) : Ouzbékistan – Corée du Sud [match pour la troisième place]
29 janvier (16h, Khalifa International Stadium) : Australie – Japon [finale]

Vaincus malheureux, l'Ouzbékistan et la Corée du Sud tenteront de finir la compétition sur une note positive en tentant de chercher une place sur le podium, vendredi. Mais les deux équipes ne préparent pas cette rencontre dans des conditions optimales : la Corée du Sud a été victime d'un scénario cruel tandis que l'Ouzbékistan a subi une véritable déroute.
Samedi, on saura enfin qui succèdera à l'Irak et qui accessoirement se qualifiera pour la Coupe des Confédérations 2013. L'Australie compte déjà quatre sacre continentaux, mais tous décrochés à l'époque où elle évoluait encore dans la faible zone Océanie. Une victoire serait donc une première. Face à elle se dressera le Japon qui tentera de reconquérir le trophée. Une victoire serait leur quatrième, un record ?

 

Karim

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : BLOGaL
  • BLOGaL
  • : Le BLOGaL vous dit tout sur les véhicules électriques depuis 2008. Nous avons organisé le 5 décembre 2013 à Marseille une conférence sur les voitures électriques et à prolongateur d'autonomie à hydrogène (pile à combustible). Nous soutenons les projets innovants et non carbonés de mobilité.
  • Contact

BLOGaL in english ou autres ?

 

l'hebdo du BLOGaL