Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 14:00

A_Diarra-FIFA.jpg

 

 

Comme disait hier le grand philosophe français Eric Di Meco, sur l’antenne de RMC, « Profite de l’Euro pour créer un groupe nouveau … ».

 

Devant tant de sagesse, et en quasi accord avec sa liste des 23 et son équipe type (les grands esprits, dit-on, se rencontrent), la rédaction Football du BLOGaL rend un dernier hommage à ces chers (futurs) disparus de la sélection bleue. Alors au revoir MM. Sagna, Reveillère, Evra, Alou Diarra, Ribéry, Malouda et Hoarau.

 Alou Diarra : né en 1981 (30 ans), 36 matchs en Equipe de France, 20 fois titulaire. 9 fois capitaine. Alou sur selectionA, sur FIFA.com et sur footballdatabase. 

 

Matchs gagnés en bleu :

G 22 (61 %) / N 11 (31 %) P 3 (8 %).

 

Le palmarès :

2 fois champion de France (Lyon 2007, Bordeaux 2009), 1 coupe de la Ligue, 1 coupe intertoto, 3 trophées des champions.

 

Les pires moments :

3 matchs en coupe du Monde : le fameux contre le Togo en 2006 se passe pas trop mal ; rentré à la 81ème à la place de Captain Vieira, et la finale où il remplace Vieira à la 56ème pour plus d’une heure de jeu. C’est à l’époque le nouveau Vieira dont il a le physique mais pas le jeu. Il est plus un 6 tanqué devant sa défense, un stoppeur, alors que Vieira a brillé toute sa carrière par sa capacité à transpercer les lignes comme un 8. Vieira lui aussi entré en jeu en finale de Coupe du Monde, mais lui c’était la bonne et il avait su envoyer Petit au but pour le 3-0. Mais comme chantait le kop d'Arsenal, "There's only one Patrick Vieira" et si quelqu’un devait lui ressembler, ce serait plus Diaby. N’est-ce pas Arsène ?

Apothéose en 2010 contre l’Afrique du Sud : l’Equipe de France du capitaine Alou Diarra est menée 2-0 à la mi temps et fini battue 2 buts à 1 sans son capitaine, remplacé à la 82ème. Rappelons la compo : Lloris – Sagna Gallas Squillaci Clichy – A. Diarra (Govou) Diaby Gourcuff – Ribéry Cissé (Henry) Gignac (Malouda).

 

Les bons moments :

L’histoire heureuse d’Alou Diarra a commencé avec Laurent Blanc, le premier à avoir cru en lui et à avoir su utiliser ses qualités et son physique (pléonasme ?), en club d’abord, en sélection ensuite. Parti à 19 ans au Bayern de Munich où il n’a jamais joué, acheté deux ans après par le Liverpool de Gérard Houiller, il revient finalement en France : prêté au Havre, puis à Bastia, avant de connaître enfin deux belles saisons à Lens qui l’emmènent jusqu’en Coupe d’Europe, puis à Lyon.

Mais Houiller lui préfère Toulalan et Diarra refait ses valises pour Bordeaux. Choix judicieux avec à la clé un deuxième titre de champion de France, en tant que titulaire et même capitaine, et une magnifique épopée en Ligue des Champions seulement stoppée par un Lloris en état de grâce, les blessures (Planus à l’aller, Fernando, A. Diarra à l’aller et à la 70ème au retour) et un pénalty non sifflé sur Chamakh en quart de finale contre Lyon. Malgré une reprise magnifique de notre Alou Diarra qui finira sur la barre ! Le match de sa carrière en quelque sorte : il aura eu l’occasion d’être un héros mais n’aura pas su la concrétiser.

En Equipe de France, c’est plus le capitaine qui voit ses qualités de meneur d’hommes reconnues par Laurent Blanc et tous les suiveurs que le footballeur. A chaque fois que Blanc l’a titularisé, c’est lui le capitaine. Problème : il n’est pas du tout un titulaire indiscutable. Ses bons matchs : En Bosnie, placé à son véritable poste de « sentinelle » devant la défense, il permet à Yann M’Vila et Abou Diaby de briller en tant que relayeurs du milieu de terrain, ceux qui font le fameux lien entre la défense et l’attaque, cet équilibre primordial dans les phases de récupération comme de perte de balle de l’équipe.

L’apothéose personnelle restera cette longue ouverture pour Rémy à 0-0 quelques minutes avant la fin de France Roumanie, au stade de France le 9 octobre 2010. Comme Rémy la met au fond, la France est redevable à Alou Diarra pour cette qualification pour l’Euro 2012. Alors MERCI, et adieu.

 

- A venir - Patrice Evra : Guillaume Hoarau : Florent Malouda : Anthony Reveillère : Franck Ribéry : Bacary Sagna : -

 

Et maintenant ?

On garde qui pour accompagner les autres ? Qui sera capable de n’être que remplaçant et de transmettre son professionnalisme irréprochable ? Rami + Mexes + Abidal selon moi.

Voilà le nouveau groupe France, fort de 38 joueurs :

Lloris Mandanda Carasso

Debuchy Konko Jallet – Rami Mexes Kaboul Sakho Varane Koscielny Yanga-Mbiwa – Abidal Mathieu Tremoulinas Cissokho

M’Vila Matuidi E. Capoue – Cabaye Martin Diaby Gourcuff Nasri Sissoko NZogbia Hamouma Bodmer Valbuena

Menez Ben Arfa Benzema Rémy Gameiro Gomis Giroud Roux Payet

Avec une équipe :

Lloris

Debuchy Rami Mexes Abidal

M’Vila

Martin Cabaye

Rémy Benzéma Nasri

 

Et les autres sélectionnés potentiels seront des nouveaux arrivants, encore jamais vus à ce stade.

 

Source des stats, l’excellent http://selectiona.free.fr, http://www.footballdatabase.eu et http://fr.fifa.com pour les stats et les photos.

Charles

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : BLOGaL
  • BLOGaL
  • : Le BLOGaL vous dit tout sur les véhicules électriques depuis 2008. Nous avons organisé le 5 décembre 2013 à Marseille une conférence sur les voitures électriques et à prolongateur d'autonomie à hydrogène (pile à combustible). Nous soutenons les projets innovants et non carbonés de mobilité.
  • Contact

BLOGaL in english ou autres ?

 

l'hebdo du BLOGaL